•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mission Apollo 11 : « Pour moi, c'était une inspiration », dit l'astronaute Jeremy Hansen

Jeremy Hansen en entrevue avec Radio-Canada devant le Musée canadien de la nature.

Jeremy Hansen était de passage au Musée canadien de la nature pour le 50e anniversaire des premiers pas de l'homme sur la Lune.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En découvrant un article sur Neil Armstrong, Jeremy Hansen a rêvé à son tour de fouler le sol lunaire. L'astronaute ontarien de l'Agence spatiale canadienne revient sur l'impact que la mission Apollo 11 a eu sur lui, à l'occasion du 50e anniversaire de l'alunissage.

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong posait les pieds sur la Lune pour la première fois de l'histoire de l'humanité et lançait sa célèbre phrase un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité.

Pour moi, c'était une inspiration, indique l'astronaute et pilote de chasse, Jeremy Hansen, originaire de London, en Ontario. J’ai vu des images d'un homme sur la Lune et ça a changé des choses pour moi.

Enfant, il cherchait des images d’avions dans une encyclopédie lorsqu'il est tombé sur un article concernant Neil Armstrong. C'était la première fois qu’il voyait ces images.

Après ça, j'ai décidé que je voulais être un explorateur.

Jeremy Hansen, astronaute

Différentes activités commémorant ce moment historique ont eu lieu samedi à Ottawa. Le Musée canadien de la nature proposait une exposition sur la Lune ainsi que des témoignages, dont celui de M. Hansen.

Ce dernier voit dans cette occasion une façon de se rappeler qu'on peut faire des choses incroyables. C'est ce qu'il a retenu de la mission Apollo 11 à l'époque. On peut faire n’importe quoi si on travaille ensemble, ajoute-t-il.

Jeremy Hansen, micro en main, donne une conférence dans le Musée de la nature.

M. Hansen a indiqué que des Canadiens iraient sur la Lune dans le futur.

Photo : Radio-Canada

Dès son plus jeune âge, l'astronaute en devenir a fait part de son rêve à ses proches. Aujourd'hui, il se retrouve plus près que jamais de s'envoler pour le satellite naturel de la Terre.

M. Hansen confie qu'il pourrait s'envoler d'ici 2024, mais aucune date ou mission précise ne lui a encore été proposée.

Le Canada très actif

Le Canada est très actif en matière de recherche spatiale, selon M. Hansen. L'astronaute canadien, David Saint-Jacques, a d'ailleurs participé à plusieurs activités scientifiqueslors de sa mission de près de sept mois à la Station spatiale internationale (SSI).

Selon moi, on va voir des Canadiens sur la Lune dans le futur.

Jeremy Hansen, astronaute

Parmi les nombreux projets se retrouve la Station Gateway. Cette année, le Canada a décidé de travailler avec les États-Unis et construire une nouvelle station près de la Lune, explique l'astronaute.

La construction d'un nouveau bras robotisé canadien retient aussi l'attention. Selon M. Hansen, cette technologie incroyable et plus complexe offrira plus de possibilités aux prochains explorateurs de l'espace.

Interrogé sur ses ambitions, il répond que la Lune l'intéresse beaucoup.

Depuis que je suis tout jeune, je m’imagine qu’un jour je pourrai aller sur la Lune et voir la Terre dans le ciel, conclut-il.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Ottawa-Gatineau

Espace