•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trafic à la Fromagerie des Basques : des élus redemandent le prolongement de l’A-20

Trafic sur la route 132

Un bouchon de circulation s'est formé près de la Fromagerie des Basques, samedi.

Photo : Radio-Canada

Miriane Demers-Lemay

Le bouchon de circulation qui s’est de nouveau créé samedi près de Trois-Pistoles fait réagir au Bas-Saint-Laurent. Des élus régionaux profitent de l’occasion pour remettre sur la table le projet de prolongement de l’autoroute 20 dans le Bas-Saint-Laurent, absent des priorités gouvernementales depuis 2015.

La file de véhicules était longue, samedi, sur la route 132, à Notre-Dame-des-Neiges. Le trafic a même débordé sur l’autoroute 20, dont le tracé prend fin à proximité.

Si les feux de circulation n’ont été installés près de la Fromagerie des Basques qu’au mois de mars dernier afin de rendre l’intersection plus sécuritaire, le trafic est observé dans le secteur depuis quelques années en raison des nombreux piétons traversant la rue pour circuler entre les deux commerces de la fromagerie.

Le député péquiste de Rimouski, Harold LeBel, déplore la situation qui se reproduit de nouveau cet été et qu’il juge dangereuse, en raison des automobilistes qui peuvent devenir impatients.

En son nom et en celui du député de Matane Pascal Bérubé, il a interpellé sur Twitter le ministre des Transports, François Bonnardel, et le député caquiste de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, afin qu'ils prennent des actions pour remédier à la situation.

La façade du restaurant chez Kwick Kwick.

Le secteur situé près de la Fromagerie des Basques subit des bouchons de circulation depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Selon le député rimouskois, un projet s’impose : le prolongement de l’autoroute 20.

On demande, depuis longtemps, qu’on nous propose un tracé d’une route qui va être plus fluide, plus sécuritaire pour les automobilistes, dit-il. Le gouvernement libéral a repoussé les échéances d’année en année, et a sorti le projet du Plan québécois des infrastructures.

Le gouvernement de la CAQ nous avait promis en campagne électorale qu’ils allaient réintroduire [le projet], mais au dernier budget, ils ne l’ont pas fait, poursuit Harold LeBel.

On ne pourra pas se payer des étés comme ça, à tout bout de champ. C’est l’industrie touristique de tout l’Est-du-Québec qui en paie le prix.

Harold LeBel, député de Rimouski
Carte du trafic routier dans le secteur le samedi 20 juillet.

Un important ralentissement de la circulation a été observé au cours d'une bonne partie de la journée, samedi, en ce début des vacances de la construction.

Photo : Source: Québec 511 Info Transports

Tout le monde devrait regarder cette situation, dit Harold LeBel. On veut travailler ensemble pour arriver à une solution à cette situation et arriver avec un projet autoroutier qui a du bon sens, qui va être accepté par les gens, et qui va permettre une meilleure sécurité des automobilistes.

Plusieurs internautes se sont également plaints du trafic dans le secteur sur les réseaux sociaux, samedi, décrivant une attente variant entre 30 et 45 minutes dans le secteur, sous une chaleur écrasante.

Plusieurs d’entre eux ont également évoqué le prolongement de l’autoroute 20 pour éviter le bouchon de circulation à Notre-Dame-des-Neiges.

Pas de prolongement prévu à court terme

De son côté, le cabinet du ministre des Transports répond que le prolongement de l’autoroute 20 ne fait pas partie des priorités du gouvernement.

Concernant le prolongement de l’autoroute 20, l’ancien gouvernement l’a retiré du Plan québécois des infrastructures en 2015, écrit le directeur des communications du ministère des Transports, Sébastien Lépine. La priorité régionale est de compléter le parachèvement de l’autoroute 85, et c’est ce à quoi nous travaillons.

Selon le ministère des Transports, le nouveau système de feux de circulation a amélioré significativement les conditions de circulation dans ce secteur lors des dernières fins de semaine de grande affluence.

Malgré tous les efforts déployés, des ralentissements sont à prévoir dans le secteur lorsque la circulation est importante, écrit Sébastien Lépine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures