•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’humour d'Improtéine embarque dans une série sur les francophones en milieu minoritaire

un groupe dans une salle de studio aéré devant une caméra avec un preneur de son qui tend sa perche.

« On s'en va prouver à tout le monde que, oui, y a des francophones partout au Canada!», écrit Improtéine sur sa page Facebook.

Photo : Improtéine

Radio-Canada

Le groupe d’humour et d’improvisation franco-ontarien Improtéine animera une nouvelle série consacrée à des francophones en milieu minoritaire un peu partout au pays.

Lorsqu'ils ont été approchés par les producteurs des Productions Rivard pour animer une série consacrée aux francophones hors Québec, les membres d'Improtéine se sont tout de suite reconnus dans le projet.

C’est un sujet qui nous touche particulièrement. On est souvent en train de parler de francophonie, explique Vincent Poirier, membre de la troupe qui réalise régulièrement des vidéos humoristiques traitant des enjeux francophones.

On est un peu devenu les défenseurs du français en produisant des vidéos pour les communautés francophones un peu partout au pays.

Vincent Poirier, artiste d'Improtéine
Les quatres membres du groupe Improtéine debout les uns à côté des autres.

Le groupe Improtéine est composé de cinq membres, Vincent Poirier, Stéphane Guertin, Olivier Nadon, Martin Laporte et Nadia Campbell.

Photo : Facebook/Improtéine

Le choix de faire appel à Improtéine était donc évident pour les producteurs basés à Saint-Boniface, au Manitoba, qui se consacrent depuis plus de dix ans à la francophonie.

On croit fortement à mettre de l’avant toutes ces communautés hors Québec qui ont moins de services et qui sont des ardents défenseurs de leur langue, de leur communauté, a expliqué la productrice principale chez Les Productions Rivard, Micheline Arbez.

Malheureusement, encore aujourd'hui, on doit encore se défendre, montrer aux gens que oui, on existe, oui, on est encore là, mais on le fait, et avec fierté.

Micheline Arbez, Les Productions Rivard

La beauté avec Improtéine, explique Micheline Arbez, c'est le partage qu’ils vont avoir avec les rencontres qu’ils vont faire. Une discussion très franche va être faite avec un peu d’humour.

La productrice souligne l'aisance et la créativité des cinq membres de la troupe pour aborder avec facilité les communautés qu'ils vont rencontrer.

Ils connaissent très bien les dialogues des communautés hors Québec, poursuit-elle.

Rencontre avec des francophones passionnés

La série consiste à aller rencontrer des gens qui démontrent de la vitalité francophone un peu partout au pays.

On va aller rencontrer par exemple les francophones de plein air au Yukon, ou bien la communauté francophone de VTT de Caraquet, au Nouveau-Brunswick, ou la communauté francophone d’arts visuels de Winnipeg, donc des gens qui ont des passions bien précises, mais en français et partout au pays, a déclaré Vincent Poirier.

On veut montrer l’énergie des communautés. Donc on va mettre à l’écran des groupes de gens qui sont passionnés, qui vivent dans leur communauté en français et qui y croient fortement.

Micheline Arbez, Les Productions Rivard

Les épisodes seront tournés dans les Maritimes, au Manitoba, en Colombie-Britannique, au Yukon, et en Ontario, a précisé la production.

La recette de l'humour

La maison de production veut surtout miser sur l'humour de la troupe.

Les producteurs cherchaient à animer ça avec humour et garder ça un peu léger, a expliqué Vincent Poirier. L’humour, c’est accrocheur donc quand les gens savent qu’il y a des blagues, ils vont avoir le goût d’écouter.

La troupe Improtéine utilise d'ailleurs l'humour dans ses capsules vidéo pour aborder des thèmes sérieux comme les écoles francophones ou les coupes budgétaires.

L'humour vient alléger des questions parfois extrêmement lourdes, donc ça dédramatise et ça permet de se moquer un peu en même temps.

Vincent Poirier, artiste d'Improtéine

La série représente aussi un défi artistique pour la troupe dont certains membres réaliseront eux-mêmes des épisodes.

La série, qui n’a pas encore de titre, sera composée de 33 épisodes de 30 minutes, et sera diffusée sur la chaîne TVA à partir de septembre prochain.

Toronto

Humour