•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nuit mouvementée pour les policiers de Sherbrooke

Gros plan sur les phares rouges et bleus.

Les gyrophares d'une voiture de police

Photo : iStock

Radio-Canada

La nuit de vendredi à samedi n’aura pas été de tout repos pour les autorités du Service de police de Sherbrooke (SPS), qui ont procédé à une dizaine d’arrestations, notamment pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, non-respect des conditions de libération conditionnelle et trafic de stupéfiants.

L’une d’elles est survenue dans des conditions particulières, admet le sergent Jean-Philippe Landry, du SPS. Alors qu’un policier était à pied, il a vu une voiture accélérer rapidement sur la route. Il a alors appelé son coéquipier qui, lui, était toujours dans l’auto-patrouille, et ce dernier s’est engagé dans une courte poursuite policière. 

Au moment de l’arrestation, le policier a inspecté le véhicule et constaté qu’il y avait du crack à l’intérieur. Le sergent Landry n’a pu préciser la quantité saisie, mais il confirme que les deux hommes de 23 et 27 ans sont connus des autorités.

Ils vont être transférés à la prison Talbot de Sherbrooke d'ici à leur comparution, où ils seront accusés de trafic de stupéfiants.

Véhicule accidenté sans conducteur

Le SPS a reçu un appel vers 12 h 52 de témoins ayant entendu un bruit important sur le chemin Godin, dans le secteur de Saint-Élie.

Une fois sur place, les policiers ont découvert un véhicule renversé, sans conducteur à bord. 

Ils ont fait des recherches à l’aide de caméras thermiques afin de s’assurer que personne n’avait été éjecté de la voiture. 

L’homme de 24 ans a été intercepté un peu plus tard. Il a reçu une contravention pour avoir abandonné son véhicule endommagé.

Estrie

Crimes et délits