•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la période de grâce pour les branchements illégaux aux égouts de Shawinigan

Des tracteur et travailleurs s'affèrent sur le chantier d'assainissement.

Les travaux d'assainissement dans le secteur Lac-à-la-Tortue devraient prendre fin d'ici l'automne, s'il n'y a pas d'autres retards.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux citoyens se sont eux-mêmes dénoncés après s'être branchés illégalement au réseau d’égouts dans le secteur de Lac-à-la-Tortue, à Shawinigan.

Les citoyens en infraction avaient jusqu'à jeudi pour se dénoncer en bénéficiant d'une période de grâce accordée par la Ville.

Ceux qui sont branchés de façon illégale, si on découvre leur branchement, sont passibles d'une infraction , rappelle le directeur du service des communications, François Saint-Onge.

Il en sera de même pour ceux qui effectuent des travaux non déclarés.

Tous ceux qui font des travaux, même s'ils faisaient un travail sans débrancher, s'ils n'ont pas demandé de permis, sont aussi passibles d'une infraction.

Lors de la séance du conseil municipal du 9 juillet dernier, des citoyens et les autorités avaient vivement dénoncé le raccordement illégal de certaines habitations dans ce secteur où des travaux qui s'étirent en longueur effritent la patience des résidents.

Mal exécutés, les raccordements hâtifs ont entraîné une accumulation de sable dans le réseau et un surplus d'eau pluviale.

Les deux citoyens qui se sont dénoncés ont accepté de se débrancher du réseau à leurs frais sans faire face à d'autres conséquences.

S'ils sont reconnus coupables, les citoyens fautifs s'exposent à une amende pouvant atteindre 1000 $, maintenant que la période de grâce est termine.

Sans vouloir préciser comment, M. St-Onge assure que la Ville est capable de détecter un raccordement illégal qui aurait été effectué récemment.

Mauricie et Centre du Québec

Affaires municipales