•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fièvre du hockey de la famille Cormier

Photo d'un père et ses deux enfants sur une patinoire de hockey

À Sainte-Marie-de-Kent, les enfants Cormier ont grandi en jouant au hockey.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de la famille Cormier

Radio-Canada

On ne peut le nier. Un talent pour le hockey circule au sein de la famille Cormier de Saint-Marie-de-Kent au Nouveau-Brunswick. Les deux jeunes Lukas et Dominique se distinguent par leur talent si bien qu’ils pourraient se tailler une place parmi l'équipe canadienne des 18 ans et moins.

À Sainte-Marie-de-Kent, les enfants Cormier se sont abreuvés de hockey toute leur jeunesse. Le frère et la soeur ont même évolué sur la même ligne défensive au niveau atome.

Les pommes ne sont pas tombées loin de l’arbre. Leur père a joué dans le junior majeur, puis avec les Aigles Bleus de l'Université de Moncton. Une vraie histoire de famille.

Un père se tient fièrement en arrière de ses enfants sur une patinoire après un match de hockey

Le frère et la soeur Cormier ont même évolué sur la même ligne défensive au niveau atome.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de la famille Cormier

On organise nos voyages en fonction du hockey. On n'a jamais été une famille qui allait au Sud à l'hiver. S’ils font l'équipe, on va voyager et aller les supporter, souligne Mario Cormier, le père des deux jeunes athlètes.

À seulement 15 ans, Dominique Cormier fait déjà tourner les têtes à Hockey Canada.

Cet été, Dominique s'entraîne au camp de l'équipe canadienne. Elle souhaite que cet entraînement soit un premier pas vers un succès à plus grande échelle.

C'est sûr que c'est excitant parce que c'est une étape qui me rapproche du rêve que j'ai depuis que je suis jeune.

Dominique Cormier

Elle fait partie des 44 filles qui tenteront d’intégrer l'équipe canadienne des 18 ans et moins.

Jouer aux Olympiques, comme toutes les petites filles qui jouent au hockey, c'est ça mon rêve, confie-t-elle.

C'est sûr qu'avoir Lukas m'a beaucoup aidée, ça m'a toujours motivée. Il est un modèle pour moi.

Dominique Cormier
Photo d'une adolescente avec son équipement de hockey

À 15 ans, Dominique Cormier tentera sa chance pour faire partie de l'équipe canadienne des 18 ans et moins.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de la famille Cormier

En effet, derrière la grande joueuse, il y a aussi un grand frère.

Le défenseur Lukas Cormier a dépassé les attentes qu'on lui réservait en tant que recrue chez les Islanders de Charlottetown dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

À 17 ans, il s'envole lui aussi vers Calgary pour sécuriser un des 6 postes de défenseur dans l'équipe canadienne de 18 ans et moins.

D'ailleurs, les deux défenseurs ont développé un style de jeu similaire.

C'est incroyable que ma soeur puisse prendre le même chemin que moi et je pense que c'est encore plus impressionnant puisqu’elle est l’une des plus jeunes invitées au camps, partage le joueur de 17 ans.

Avec leur coup de patin redoutable, tous les deux vont tenter de se tailler une place au sein de l'équipe canadienne de hockey des 18 ans et moins.

Vraisemblablement, leurs carrières sont aujourd'hui à la croisée des chemins.

D’après le reportage de Jean-Philippe Hugues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hockey junior