•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrice Coquereau marche sur les routes du Centre-du-Québec pour parler de l'anxiété

Patrice Coquereau marche sur une route du Centre-du-Québec.

Le comédien s'est lancé dans une marche de 570 kilomètres à travers le Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le comédien et conférencier Patrice Coquereau souhaite sensibiliser la population aux troubles anxieux en marchant à travers le Québec.

C'est absolument incroyable la réponse, depuis neuf jours. C'est au-delà du réel! , s'exclame Patrice Coquereau.

Il multiplie les rencontres le long de la route 132, sur laquelle il marche depuis son départ de Longueuil il y a 10 jours. Il dit avoir déjà rencontré, de façon spontanée, une trentaine de personnes ayant besoin de se confier.

On vit dans une période où chacun est dans sa petite boîte, on est cloisonnés, donc le besoin de se relier, de se confier, de partager ses problèmes, ses entraves, ses limites, est absolument criant.

Patrice Coquereau

Son projet, Pas à pas, invite donc à la discussion, l’échange et le partage. Sa marche de 570 kilomètres à travers le Québec permettra de recueillir des témoignages sonores ou visuels.

Patrice Coquereau explique que le but serait d'en faire un documentaire ou une série télévisée traitant des troubles de l'anxiété. Une maladie à laquelle il a lui-même été confronté dans le passé.

J'en ai souffert beaucoup personnellement en 1983, sur un joint sur lequel j'ai très mal réagi, face au THC.

Je m'en suis sorti. Ce n'était pas un parcours de guérison en ligne droite, mais avec beaucoup de chaos, d'excès.

Patrice Coquereau marchait samedi entre Nicolet et le secteur de Saint-Grégoire, à Bécancour. Il espère arriver à Rimouski entre les 20 et 30 août, à raison de 15 à 20 kilomètres par jour.

D'après un reportage de Sébastien St-Onge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé mentale