•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de deux heures d’attente pour Pitbull aux Grandes Fêtes

PItbull sur scène

Pitbull est arrivé sur scène plus de deux heures plus tard que prévu pour les Grandes Fêtes Telus.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

Radio-Canada

La vedette américaine Pitbull s’est fait attendre pendant plus de deux heures avant de monter sur la scène des Grandes Fêtes Telus vendredi.

Le rappeur, qui devait commencer son spectacle à 22 h, est finalement arrivé à 0 h 30 devant la foule, en raison de vols retardés depuis les États-Unis.

À son entrée sur scène, le chanteur a félicité à la blague les douaniers canadiens, qui ont un peu trop bien fait leur travail. Il a aussi remercié la foule de sa patience.

Pitbull sur scène.

La foule était nombreuse vendredi soir pour le spectacle de Pitbull à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

Accompagné de ses danseuses et de ses musiciens, Armando Christian Pérez, alias Pitbull, a ensuite enchaîné ses plus grands succès musicaux devant une foule dansante.

La foule est demeurée nombreuse et l’ambiance, très festive lors du spectacle.

Des avions retardés

Le retard du spectacle a été causé par des retards des vols des musiciens du rappeur à Philadelphie et à New York, en raison des conditions météorologiques et de la présence de Donald Trump à New York. Le passage des douanes a également pris plus de temps que prévu.

On a dû faire partir un jet des Îles-de-la-Madeleine pour aller les chercher à New York, explique le directeur des Grandes Fêtes, Sébastien Noël, qui précise que les conditions de paiement entourant cet imprévu demeurent confidentielles.

En temps normal, les équipes arrivent une journée à l’avance, mais ils partaient dans la nuit, ils ont tenté de prendre trois avions, mais ils n’ont jamais réussi à partir, ajoute le directeur.

La foule a été extrêmement patiente, poursuit Sébastien Noël. J’ai pris le micro un moment donné, les gens avaient besoin de savoir où on s’en allait.

Dans le domaine de l’événementiel, il y a toujours des choses qui sortent de notre contrôle, dit-il. Quand on programme des groupes internationaux, ce sont des choses qui peuvent arriver. Je pense que les gens ont compris.

L’organisation des Fêtes a distribué des bouteilles d’eau à plusieurs personnes dans le public. Pour compenser le retard de Pitbull, le spectacle du DJ Erik Haüser a duré plus longtemps et le spectacle de Loud a commencé près d’une heure plus tard que prévu.

Une programmation diversifiée

Jeudi, la foule était également au rendez-vous pour le spectacle d’Éric Lapointe, qui était précédé, sur la scène, du Nord-Côtier Yvan Pedneault.

Samedi, les Grandes Fêtes Telus accueilleront la formation canadienne Nickelback et le duo ontarien The Standstills.

Dimanche, divers artistes sont attendus sur scène. Martin Deschamps offrira un spectacle gratuit à l’agora du parc Beauséjour vers midi.

Le groupe Les Années Jukebox, qui se spécialise dans les succès musicaux des années 1950 à 1970, démarrera la soirée vers 18 h.

Le groupe sera suivi de Peter MacLeod, Yann Perreau, Ariane Moffatt, ainsi que Patrice Michaud et ses invités. Des feux d’artifice sont prévus, pour terminer le festival, vers 22 h.

Avec les informations de Nadia Ross

Bas-Saint-Laurent

Arts de la scène