•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trains GO doivent ralentir lors des canicules

Photo d'un train de banlieue GO à la gare Union

La société de transport Metrolinx, qui exploite les trains Go, prévient qu'elle pourrait imposer une vitesse réduite à ses trains en cas de canicule.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

La société de transport Metrolinx, qui exploite les trains Go, prévient qu'elle pourrait imposer une vitesse réduite à ses trains en cas de canicule.

La société de transport Metrolinx, qui exploite les trains Go, peut imposer une vitesse réduite à ses trains en raison du mercure élevé, car les rails sont soumis à du stress par la chaleur ce qui peut provoquer de légères déviations qui peuvent être dangereuses lorsque les trains y roulent à grande vitesse.

Un homme dans la rue parle en entrevue.

« C'est une mesure de sécurité et vraiment c'est pour éviter d'endommager nos rails et aussi de s'assurer que les trains sont capables de rouler de façon efficace», a ajouté Nitish Bissonauth.

Photo : Radio-Canada

Nos rails ont une tolérance de température jusqu'à 30 degrés. Au-dessus de 30 degrés, c'est là qu'on peut voir des rails qui se ramollissent un peu, on peut voir des gauchissements, a expliqué le porte-parole de Metrolinx, Nitish Bissonauth. Dans un courriel envoyé à Radio-Canada après la publication de l'article, M. Bissonauth a précisé que plutôt que de ramollir, les rails sont soumis à ce que nos ingénieurs appellent des stress dû à la chaleur.

Puisque ces points amollis peuvent être dangereux quand des trains y roulent à grande vitesse, la pratique standard au Canada consiste à demander une circulation lente pour éviter d’endommager les voies et éviter un déraillement.

Ceci pourrait ajouter quelques minutes à nos voyages.

Nitish Bissonauth, porte-parole de Metrolinx
Des rails sous le soleil.

Des détecteurs de chaleur surveillent la température des rails sur le corridor de Barrie près de la gare GO d’Aurora.

Photo : Metrolinx

La société de transport surveille par ailleurs la chaleur sur ses rails au moyen de détecteurs de chaleur disposés dans les corridors ferroviaires pour surveiller les températures des rails.

Nitish Bissonauth recommande aux passagers de bien planifier leurs voyages.

Toronto

Transport en commun