•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition du président de Savoura : l'armée met fin à ses recherches

Stéphane Roy et son fils, portant chacun un chapeau, sourient à la caméra.

Stéphane Roy et son fils de 14 ans sont tous deux portés disparus depuis le 10 juillet alors qu'ils étaient à bord de leur hélicoptère.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Les Forces armées canadiennes ont poursuivi leurs recherches jusqu’à la fin de la journée de samedi pour retrouver le président de Savoura, Stéphane Roy, et son fils de 14 ans portés disparus le jeudi 11 juillet après avoir quitté leur chalet en hélicoptère.

Faute d’indices, l’armée met fin à ses opérations au bout de cette dixième journée de recherches et confie le dossier à la Sûreté du Québec (SQ), qui traitera l'affaire comme une enquête sur des personnes disparues.

Les Forces armées canadiennes ont affecté près de 70 militaires aux recherches en hélicoptère. En plus des soldats, plusieurs pilotes amateurs participent également à l’opération depuis plus d'une semaine.

La zone de recherche est maintenant réduite à une superficie de 1000 kilomètres carrés, selon le frère du disparu, Daniel Roy. En fin de semaine passée, les recherches couvraient 20 000 kilomètres carrés. La zone avait été réduite à 8000 kilomètres carrés en début de semaine, puis à 4000 kilomètres carrés mercredi.

Les Forces armées avaient à leur disposition quatre hélicoptères et un avion Hercules afin de faciliter les recherches. « On concentre nos ressources dans la zone de recherche qui a été réduite, on vole le maximum d’heures et on reste diligents pour que la zone soit couverte à 100 % avant notre départ demain matin », avait indiqué plus tôt samedi le major Christian Labbé, porte-parole des Forces armées canadiennes.

Si jamais il y a des indices qui surviennent dans les prochains jours de la famille ou de la SQ, on est en mesure de revenir, a toutefois assuré le porte-parole de l'armée.

En entrevue sur RDI, Daniel Roy, frère de Stéphane Roy, s’est dit toujours optimiste de retrouver les deux disparus. Il affirme que les recherches se poursuivent, même si l’armée s'apprête à mettre fin à ses opérations.

On le voyait venir, mais c'est un coup dur, a-t-il confié. Il précise toutefois que l'intervention des Forces armées canadiennes a permis de réduire la zone de recherche et salue leur travail. Les militaires ont, selon lui, mis en œuvre tous les moyens aériens dont ils disposent pour retrouver son frère et son neveu.

C’est une histoire qui touche tout le monde, la vie d’un enfant est en jeu. On a l’appui de grandes entreprises québécoises, des gens qui ne font pas ça pour la gloire, des gens nous ont volontairement contactés […] en grand nombre par solidarité.

Daniel Roy, frère du disparu

Pour la suite, le frère du disparu dit s’attendre à ce que la SQ débarque avec des équipements, des cartographes, des spécialistes qui connaissent bien cette zone, qui est un parc protégé, pour que les recherches se poursuivent au sol. La Sûreté du Québec mettra aussi l'un de ses hélicoptères à contribution.

Stéphane Roy et son fils sont portés disparus depuis le 10 juillet, après qu'ils se sont rendus dans un chalet situé dans le secteur de Parent, dans les Laurentides, à bord d'un hélicoptère.

M. Roy est décrit comme un pilote expérimenté, qui avait effectué plusieurs vols à bord d'un appareil de type Robinson R44 blanc agrémenté de rayures rouges.

L’analyse d’un signal cellulaire très faible, envoyé du téléphone de Stéphane Roy mercredi dernier, avait permis aux Forces armées canadiennes de réduire d'environ 44 % la zone de recherche.

Aucun signal de détresse n'a été reçu depuis la disparition du président de Savoura et de son fils.

Grand Montréal

Disparition