•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de la Première Nation Saint Mary’s accusé d’agression sexuelle et de voies de fait

Un homme dépose une coiffe autochtone sur la tête d'Allan (Chicky) Polchies, le nouveau chef de la communauté malécite de Saint-Mary, au Nouveau-Brunswick.

Allan (Chicky) Polchies a été assermenté comme le nouveau de la communauté malécite de Saint Mary's, au Nouveau-Brunswick en juillet 2018.

Photo : CBC / Julia Wright

Radio-Canada

Les allégations font surface juste avant le début de l'assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations qui doit avoir lieu à Fredericton cette semaine.

Allan (Chicky) Polchies, le chef de la Première Nation Saint Mary’s, est accusé d’agression sexuelle et de voies de fait.

Les agressions auraient eu lieu à Fredericton au début du mois de mars 2019.

L'information déposée par le constable de la police de Fredericton, Andrew Miller, n'a pas indiqué l'âge ou le sexe de la victime présumée, ni aucun détail sur l'incident allégué.

L’avocate de Monsieur Polchies, Jennifer Ingram, a confirmé que son client était au courant des allégations, qu'il les traite par les voies appropriées et qu'il a pleinement confiance dans le processus judiciaire.

Ce sont les seules réactions obtenues de la part de la défense. Le chef Polchies n'a pas répondu aux demandes d’entrevue de CBC News

La Première nation de Saint Mary’s est censée donner le coup d’envoi à l’assemblée générale en organisant un événement mardi.

Avec les informations de CBC News.

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites