•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois députés du Parti progressiste-conservateur démissionnent en Nouvelle-Écosse

Les trois élus seront candidats du Parti conservateur à l'élection fédérale de l'automne.

Chris d'Entremont, Eddie Orrell et Alfie MacLeod.

Chris d'Entremont, Eddie Orrell et Alfie MacLeod

Photo : CBC

Radio-Canada

Trois sièges deviendront vacants à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse le 31 juillet. Les députés progressistes-conservateurs Chris d’Entremont, Alfie MacLeod et Eddie Orrell démissionnent pour être candidats du Parti conservateur à l’élection fédérale de cet automne.

Les trois députés coordonnent leur départ, car ils veulent forcer le premier ministre Stephen McNeil à respecter son engagement de déclencher promptement une élection complémentaire lorsque le siège d’un membre de la législature devient vacant. En juin, M. McNeil avait déclaré qu’il agirait sans tarder si ces députés démissionnaient.

Le premier ministre dispose de six mois pour annoncer une partielle. Plus tôt cette année, il a déclenché une élection complémentaire dans Sackville-Cobequid six mois moins un jour après la démission de l’ancien député.

Dans un très bref communiqué, le premier ministre McNeil a déclaré vendredi : Quand ces démissions seront officielles, j’examinerai de possibles dates d’élections complémentaires pour qu’il y ait de nouveaux représentants à la législature à la session parlementaire d’automne.

Chris d’Entremont est député d’Argyle-Barrington, qui comprend une importante population acadienne, depuis 2003. Il sera cet automne le candidat conservateur dans Nova-Ouest.

Alfie MacLeod est député de Sydney River-Mira-Louisbourg depuis 2006, après avoir représenté Cap-Breton-Ouest de 1995 à 1998. Il sera candidat conservateur dans Cap-Breton-Canso. 

Élu lors d’une élection partielle dans Cap-Breton-Nord en 2011, Eddie Orrell représente Northside-Westmount depuis la création de cette circonscription en 2013. Il vient d’être nommé candidat du Parti conservateur fédéral dans Sydney-Victoria.

Au moins trois partielles, peut-être quatre

Les électeurs de la Nouvelle-Écosse pourraient être appelés aux urnes dans quatre circonscriptions, car, outre ces trois députés du Parti progressiste-conservateur, une autre parlementaire se tourne vers la scène fédérale cet automne. 

Lenore Zann, la députée de Truro-Bible Hill, a quitté le Nouveau Parti démocratique de la Nouvelle-Écosse pour briguer l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Cumberland-Colchester. 

Mme Zann, qui siège désormais comme indépendante à la législature provinciale, devra elle aussi démissionner si elle remporte l’investiture des libéraux le 27 juillet prochain.

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale