•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déchargement de sable se poursuit sur la plage de Sainte-Luce-sur-Mer

Des travaux d’ensablement à Sainte-Luce-sur-mer

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que les vacanciers arrivent nombreux pour profiter de la plage de Saint-Luce-sur-Mer, près de 900 tonnes de sable y ont été déversées cette semaine. L'opération s’inscrit dans la foulée du projet-pilote, lancé en 2014, pour lutter contre l'érosion des berges.

Depuis cinq ans, il est fréquent de voir des travailleurs qui remettent du sable sur la plage de Sainte-Luce-sur-Mer. Les travaux visent à protéger la berge des assauts du fleuve.

La mairesse de Sainte-Luce-sur-Mer, Maïté Blanchette-Vézina rappelle que la municipalité est habituée à vivre avec les effets des changements climatiques. Les premiers travaux, en 2014, ont coûté près d'un million de dollars, une somme qui a été assumée par le gouvernement du Québec. Depuis, c'est la Municipalité qui paie pour les nouveaux déchargements de sable.

Maïte Blanchette-Vézina s'adresse à la caméra

La mairesse de Sainte-Luce-sur-Mer, Maïte Blanchette-Vézina

Photo : Radio-Canada

Pour l'entretien annuel, c'est la Municipalité qui paie, autour de 15 000 $. Cette année, on a dû remettre plus de sable, car on a eu beaucoup de grosses marées l'automne dernier, alors, on est plus autour de 17 000 $.

Maïté Blanchette-Vézina, mairesse de Sainte-Luce-sur-Mer

L'idée a été imaginée après les grandes marées de 2010, c'est mieux que l'enrochement, selon les données, parce que ça brise la vague de façon douce, ajoute la mairesse.

En attendant, les usagers rencontrés près de la plage se montrent satisfaits des résultats de cette lutte contre l'érosion des berges.

C'est plus beau que c'était. Ça nous encourage à venir plus souvent, s’exclame une résidente de Sainte-Luce-sur-Mer, Georgette Thibault. Regardez comment c'est propre, comme c'est beau, ajoute un sculpteur, Sainte-Luce-sur-Mer, Bertrand Synette.

Pour la suite des choses, Sainte-Luce attend un appui encore plus marqué de Québec pour l’aider dans l’ensablement.

Avec les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Protection des écosystèmes