•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol de données : Desjardins a terminé l'envoi des lettres à ses membres

Des guichets automatiques Desjardins.

Des guichets automatiques Desjardins

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les lettres destinées aux 2,9 millions de membres de Desjardins victimes du vol de renseignements personnels ont été expédiées, a confirmé l'institution financière vendredi.

Faisant le point près d'un mois après l'annonce de la fuite, Desjardins a également rappelé les moyens pris jusqu'à maintenant pour protéger ses membres.

Cette protection comprend la couverture des actifs et des transactions financières, l'accompagnement en cas de vol d'identité et le remboursement des frais engagés jusqu'à concurrence de 50 000 $.

La coopérative rapporte également que 412 000 membres se sont inscrits à Equifax, le service qui assure la surveillance de leur crédit.

Elle ajoute ne pas avoir constaté de hausse récente de la fraude et répète que les membres victimes de transactions non autorisées dans leurs comptes Desjardins seront remboursés.

Les membres peuvent consulter le site (Nouvelle fenêtre) ou téléphoner au 1 800 CAISSES (1 800 224-7737).

Desjardins a tenu à préciser dans son communiqué que le délai moyen de réponse de sa ligne réservée à la fuite de renseignements personnels était de 4,4 minutes.

La tourmente Desjardins se poursuit sur le plan politique

À l’instar d’Ottawa, Québec se penchera sur le vol de données personnelles de Desjardins.

La Commission des finances publiques a statué jeudi en faveur de la demande déposée par le chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé, et ayant pour objet la tenue d’une réunion sur les conséquences de ces fuites massives.

Lundi dernier, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes s’est penché sur l'affaire Desjardins pendant plus de quatre heures lors d’une réunion d’urgence à Ottawa.

Desjardins a dû défendre sa gestion de la fuite et a soumis aux parlementaires des propositions qui pourraient permettre d'améliorer la protection des données personnelles des Canadiens.

Cybercriminalité

Économie