•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UNI souligne la confiance de sa clientèle, malgré le vol des données chez Desjardins

UNI Coopération financière utilise le même système bancaire en ligne que Desjardins, Accès D.

L'enseigne d'UNI Coopération financière sur l'édifice.

Le siège social d'UNI Coopération financière est à Caraquet, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

René Landry

Les dirigeants d'UNI Coopération financière estiment que la confiance des clients envers l'institution demeure solide, malgré l'affaire du vol des données personnelles chez Desjardins.

Cette affaire de vol de données a été révélée au public il y a un mois.

UNI Coopération financière utilise notamment le même système bancaire en ligne que Desjardins, Accès D.

Deux enseignes montrant le logo de Desjardins sur la façade d'un édifice.

Le vol de données touche 2,9 millions de membres particuliers et entreprises chez Desjardins.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

On sent les membres rassurés, pour la plupart, exprime Jule Francoeur, directrice expérience-client chez UNI Coopération financière. On est là pour eux. On n'a pas enregistré de pertes de clients à ce niveau-là. La confiance semble régner chez les membres envers leur caisse.

UNI dit avoir mis en place plusieurs mesures de sécurité, depuis.

ll y a des mesures concrètes qui ont été prises, en plus de celles qu'on a habituellement, pour s'assurer de l'identité de la personne qui prend contact chez UNI, assure Julie Francoeur. Il y a des mesures dont je ne peux dévoiler la nature et d'autres, que je ne connais pas, tellement elles sont secrètes. On est assez rassurés. On a des rencontres d'un comité une fois par semaine dans lesquelles on observe les tentatives de fraudes. On a une surveillance accrue, mais elle fait partie de nos tâches journalières. On accompagne les clients touchés quand ils viennent nous rencontrer aux points de services. Ceux qui ne l'ont pas fait, nous les encourageons à activer la surveillance d'Equifax gratuite pour cinq ans.

Symbole montrant une main qui tient une carte d'accès à un guichet.

Le vol de données chez Desjardins touche 2,9 millions de membres particuliers et entreprises.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La porte-parole d'UNI Coopération financière répète qu'un client victime d'une fraude sera remboursé.

Dès que cette affaire a éclaté, l'institution acadienne a mis sur pied ce qu'elle appelle une cellule de crise. On réunit les experts en risque, en communication, etc., précise-t-elle.

Une carte du numéro d'assurance sociale dans un porte-feuille.

Plusieurs numéros d'assurance sociale ont été dérobés lors d'un vol de données personnelles à Desjardins.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Quand une situation comme celle-là arrive, une entreprise ne peut qu'apprendre et rehausser ses standards, conclut Julie Francoeur. Il y a de mesures que nous n'avions pas et qu'on remet en haut de la pile. On en fait nos standards. Ça va tellement vite dans le monde numérique. On n'a pas le choix de toujours revoir nos standards. L'événement de Desjardins nous a forcés à revoir ça. Et c'est tant mieux.

Nouveau-Brunswick

Cybersécurité