•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les évacués de Keewaywin rentreront chez eux dès samedi

Photo d'un feu de forêt prise du ciel.

L'incendie Red Lake 23, qui s'étendait vendredi sur près de 96 000 hectares, est maintenant contenu.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Radio-Canada

Après 3 semaines d’exil temporaire à Timmins et Sioux Lookout, les 400 membres de la communauté autochtone de Keewaywin, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, retourneront chez eux dès samedi. Ils avaient fui le feu de forêt Red Lake 23, qui s’approchait de leur territoire.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence, le 2 juillet, presque tous les membres de la communauté avaient été évacués. Timmins en a accueilli 163 tandis que 227 ont élu domicile temporairement à Sioux Lookout. Seule une poignée d’employés occupant des postes jugés essentiels sont restés à Keewaywin.

Dans un communiqué publié vendredi, la Ville de Timmins confirme que la plupart des évacués hébergés à la fois à Timmins et à Sioux Lookout doivent retourner chez eux samedi.

Même s’il se situe toujours à 8 kilomètres au sud de Keewaywin, l’incendie de forêt Red Lake 23 est désormais contenu. Il s’étend sur plus de 96 000 hectares.

Nous aimerions remercier tous les partenaires communautaires qui ont contribué à offrir la meilleure expérience possible à une communauté si éloignée de son domicile.

George Pirie, maire de Timmins

Les feux de forêt qui font rage dans le Nord-Ouest de l’Ontario ont aussi forcé l’évacuation de la Première Nation de Pikangikum. Les membres de la communauté ont toutefois commencé à rentrer chez eux mercredi.

Nord de l'Ontario

Feux de forêt