•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

200 h de travaux communautaires pour un ex-chauffeur de la STO qui a frappé un usager

Un autobus de la STO sillonne une rue.

L'incident est survenu en novembre 2017 lorsqu'un autobus du circuit 200 est tombé en panne (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un ex-chauffeur d'autobus de la Société de transport de l'Outaouais (STO) qui avait asséné un coup à un usager écope de 200 heures de travaux communautaires, a confirmé vendredi le palais de justice de Gatineau.

Il devra aussi se soumettre à une probation de deux ans.

Alain Blanc a été reconnu coupable en février dernier d'avoir frappé un usager au visage lors d'une altercation en novembre 2017, après la panne de son autobus.

Durant le procès, l'ex-chauffeur a affirmé avoir agi en légitime défense, après avoir été insulté et bousculé par l'usager qui a porté plainte.

Mais le juge a estimé que cette version était invraisemblable et incongrue.

Le passager a intenté une poursuite civile contre Alain Blanc, la STO et la Ville de Gatineau.

Il réclame 120 000 $ en dommages généraux et moraux ainsi que 20 000 $ en dommages punitifs.

La cause civile sera entendue lors d’un procès de quatre jours qui se tiendra en février 2020.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits