•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un prolongement du REM de l'aéroport jusqu'à la gare Dorval?

Des dignitaires, armés de pelles et de casques de construction, posent pour la pelletée de terre.

Des représentants des trois paliers de gouvernement étaient présents, avec les dirigeants d'Aéroports de Montréal et de CDPQ Infra, pour la pelletée de terre inaugurant le début des travaux de la future station du REM de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Transports Canada étudiera la faisabilité de prolonger le Réseau express métropolitain (REM) jusqu'à la gare de trains de Dorval, afin de relier l’aéroport Montréal-Trudeau avec le futur train haute fréquence Québec-Toronto.

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, a annoncé vendredi qu’il débloquait 2 millions de dollars afin d’étudier différents scénarios pour créer un carrefour de transport intermodal à l’emplacement de la gare Dorval qui appartient à VIA Rail.

On est en train de travailler à un projet de train à haute fréquence et on est conscient que ce serait important de bien relier l’aéroport avec la gare, a indiqué le ministre Garneau dans le cadre de la pelletée de terre inaugurant le début des travaux de la future station du REM de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Différentes possibilités seront étudiées dans le cadre de cette étude. L’une serait l’allongement du REM sur 700 mètres de tunnel entre l’aéroport et la gare. Deuxièmement, est-ce que ce serait mieux d’avoir un réseau de tramway ou un réseau plus fréquent d’autobus? a ajouté M. Garneau.

Le ministre n’a pas pu donner de détails ni sur l’échéancier pour la réalisation des études ni sur la répartition des coûts pour la réalisation éventuelle de ce carrefour intermodal de transport.

Le président et chef de la direction de CDPQ Infra, Macky Tall, qui pilote la construction du REM, a déclaré, au cours de cette même conférence de presse, que c’était une bonne idée et que son organisation allait collaborer avec le groupe de travail chargé d’étudier la faisabilité du projet.

La gare, qui est aussi desservie, par la ligne de trains de banlieue Vaudreuil-Hudson, accueille chaque jour environ 3000 personnes.

Un croquis détaillant l'intégration de la future gare du REM sous l'aéroport Montréal-Trudeau.

La future station du REM nécessitera d’excaver 1 million de mètres cubes de roc sur 35 mètres de profondeur.

Photo : Aéroports de Montréal

Les travaux débutent à l'aéroport

En attendant, les travaux de construction de la station du REM à l’aéroport vont débuter sous peu et durer jusqu'en 2023. L'enveloppe prévue de 250 millions de dollars inclut aussi la reconstruction du stationnement étagé et le triplement de la capacité du débarcadère.

Cela va régler certains enjeux de congestion autour de l’aéroport, s’est félicité le PDG d’Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, qui a souligné que le vendredi soir, il fallait parfois 20 minutes pour parcourir le 1,2 kilomètre restant pour rejoindre l’aéroport.

La future station nécessitera d’excaver 1 million de mètres cubes de roc sur 35 mètres de profondeur. Le trou sera suffisamment grand pour accueillir quatre tours d’habitations du Canadien, a illustré Philippe Rainville.

Les travaux doivent débuter le 8 août et engendreront quelques désagréments, a-t-il prévenu sans pouvoir être plus précis pour le moment.

Grand Montréal

Transport en commun