•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée d'abattage de chiens errants annulée à La Loche

Un chien, laisse au cou, allongé au bord d'une route.

La localité de La Loche a annoncé, jeudi, dans les médias sociaux qu'elle renonçait à l'abattage.

Photo : James Caughill

Radio-Canada

La Municipalité de La Loche, dans le nord de la Saskatchewan, avait annoncé sur Facebook une opération d’abattage de chiens errants pour le 23 juillet prochain. Elle y a finalement renoncé à la suite de l'opposition de la population.

L’avis, publié mercredi sur Facebook, annonçait que tout chien errant serait abattu durant cette journée. L’avis affirmait également que les chiens de compagnie saisis de façon accidentelle pourraient être rachetés pour 40 $ par leur propriétaire dans un délai de deux heures.

Cette initiative visait à réguler la population de chiens afin d’assurer la sécurité des habitants, selon la Municipalité.

Le conseil municipal ne souhaite pas en arriver à ce genre d’option, mais nous sommes inquiets pour la sécurité des membres de la communauté.

Robert St-Pierre, maire de La Loche

Le maire dit qu'il subit la pression des autorités de santé de la province et que le nombre de morsures de chiens a augmenté. Selon lui, beaucoup de chiens ne sont pas tenus en laisse ou gardés dans un espace clôturé par leur propriétaire et plusieurs incidents graves sont récemment survenus dans la communauté.

Advenant le cas où un chien tuait quelqu’un, aurions-nous fait notre travail, demande le maire de la petite communauté. Il affirme ne pas avoir les ressources nécessaires pour engager un agent de contrôle des animaux ou prévoir un service de fourrière.

La Municipalité de La Loche indique avoir reçu une offre d'une personne qui n'habite pas dans le village pour effectuer l’abattage des chiens, mais sans préciser comment se ferait le travail. Le maire de la localité affirme que la situation actuelle sera étudiée afin de trouver une autre solution.

Il invite, d’ici là, les organismes d’aide aux animaux à accueillir les chiens errants de La Loche.

Avec les informations de Kelly Provost

Saskatchewan

Politique municipale