•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NGCC Baie de Plaisance inauguré aux Îles-de-la-Madeleine

Des hommes en uniforme posent à côté du bateau rouge.

Les membres de la base madelinienne de recherche et sauvetage ont assisté à l'inauguration officielle de leur nouveau navire.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Isabelle Larose

Le NGCC Baie de Plaisance, un nouveau bateau de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne construit à Gaspé, a officiellement été mis en service vendredi matin à Cap-aux-Meules.

Avec ses 19 mètres de long et ses 6,3 mètres de large, le NGCC Baie de Plaisance est beaucoup plus imposant que son prédécesseur, le NGCC Cap-aux-Meules.

Trois bateaux, dont le Baie de Plaisance, aux couleurs blanches et rouges de la Garde côtière, sont accostés à un quai dans le port de Cap-aux-Meules.

Le NGCC Baie de Plaisance remplace le NGCC Cap-aux-Meules, mis en service en 1996.

Photo : Radio-Canada / Phillipe Grenier

L’équipage pourra aussi profiter de nouvelles technologies à bord : une caméra de vision de nuit ainsi qu'un système de redressement automatique en cas de chavirement. Le bateau est aussi muni d'un système de remorquage pouvant être utilisé en cas d'urgence.

C’est une nouvelle génération de bateaux de recherche et sauvetage.

Jean Lantagne, commandant de la base de recherche et sauvetage des Îles-de-la-Madeleine

C’est un bateau beaucoup plus confortable, ajoute M. Lantagne. Il va à une vitesse de 25 noeuds. On a une autonomie de 275 à 330 milles nautiques, dépendamment de la vitesse de croisière.

Un homme en uniforme devant un bateau.

Le commandant de recherche et sauvetage de la Garde côtière canadienne Jean Lantagne

Photo : Radio-Canada / Phillipe Grenier

Le navire livré en 2017 à la Garde côtière canadienne a été construit par le Chantier naval Forillon, qui s'est vu attribuer des contrats pour la construction de neuf autres navires similaires. Dix autres bateaux de recherche et sauvetage seront également construits en Ontario, pour un coût total de 160 millions de dollars pour les 20 bateaux.

Le nom du NGCC Baie de Plaisance a été choisi en référence au plan d’eau qui se trouve entre les îles du Cap aux Meules et du Havre Aubert, à l'est des dunes du Havre aux Basques.

La salle de pilotage du NGCC Baie de Plaisance.

Le nouveau navire est plus rapide et doté de nouvelles technologies.

Photo : Radio-Canada / Phillipe Grenier

La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, était présente à l’inauguration officielle.

Elle a également annoncé la livraison de nouvelles trousses de remorquage d’urgence destinées à des brise-glace amarrés à Québec et près de 35 nouvelles pièces d’équipement d’intervention environnementale qui seront déployées à travers la province.

Avec les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Prévention et sécurité