•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La location d’appartements inaccessible aux travailleurs au salaire minimum au N.-B.

Le centre-ville de Moncton.

À Moncton, un résident rémunéré au salaire minimum, soit à 11,25 $ l’heure, ne peut que difficilement payer le loyer d’un appartement d’une chambre à coucher.

Photo : Radio-Canada / Philippe Duclos

Radio-Canada

Un Néo-Brunswickois rémunéré au salaire minimum et qui travaille à temps plein ne peut payer le loyer des appartements dans les deux plus grandes villes de la province, selon le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA).

Le CCPA a étudié l’accessibilité aux loyers des travailleurs au salaire minimum à l'échelle nationale. L’objectif de son étude était de calculer le poids financier que représente la location d’un appartement au pays.

Le rapport dresse une carte d'accessibilité au loyer à partir d’un salaire de location, c'est-à-dire le salaire horaire nécessaire pour louer un appartement de taille moyenne sans dépenser plus de 30 % de son salaire.

L’accessibilité difficile au Nouveau-Brunswick

À Moncton, un résident rémunéré au salaire minimum, soit 11,25 $ l’heure, ne peut que difficilement payer le loyer d’un appartement d’une chambre. Pour s’assurer d’avoir un toit, le travailleur moyen doit faire une semaine de 48 heures plutôt que la norme des 40 heures pour un employé à temps plein.

Le CCPA évalue à 13,42 $ de l’heure le « salaire de location », d’un appartement d'une chambre à Moncton. Pour un appartement à deux chambres, les plus nombreux sur le marché canadien, cette valeur s’élève à 15,98 $ l’heure, ce qui représente 57 heures de travail par semaine pour un travailleur qui ne gagne que le salaire minimum.

À Saint-Jean, la réalité est semblable. Pour louer un appartement d'une chambre, les Saint-Jeannois au salaire minimum doivent travailler 44 heures par semaine. Pour deux chambres, 52 heures de travail sont nécessaires.

À l’échelle nationale, la conclusion n’est guère réjouissante. Un travailleur au salaire minimum n'a pas les moyens de louer un logement, conclut l’étude. Le salaire moyen requis pour se payer un appartement de deux chambres à coucher est de 22,40 $ l'heure, ou de 20,20 $ l'heure pour un appartement d’une chambre à coucher.

Une tendance dans le marché immobilier canadien

Depuis quelques années, la flambée des prix de l'immobilier dans certains marchés au Canada retient l'attention.

Toutefois, le CCPA affirme dans son rapport que cette tendance ascendante des prix touche également le marché de la location immobilière. Tout comme le prix des maisons, le prix des logements locatifs a beaucoup augmenté depuis les années 2000.

Nouveau-Brunswick

Immobilier