•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand vous ne pouvez pas échapper au temps chaud, vous êtes peut-être dans un dôme de chaleur

Un homme se rafraîchit à une fontaine publique le 30 juin 2019 sur la place Saint-Pierre au Vatican.

Neuf des dix mois de juin les plus chauds sur Terre ont été enregistrés depuis 2010.

Photo : AFP/Getty Images / TIZIANA FABI

Radio-Canada

Avez-vous l’impression d’être pris au piège en raison des températures chaudes des derniers jours un peu partout dans l’est du pays? Les particules d’air sont elles aussi prises de court, prisonnières d’un dôme de chaleur. Explications.

L’expression dôme de chaleur est de plus en plus utilisée pour décrire un couvercle qui se forme sur certaines régions lorsqu’un système de haute pression plane dans l’atmosphère, empêchant l’air chaud de s’échapper et la retenant, du même coup, à la surface de la Terre.

C’est comme mettre un dôme ou un couvercle sur une casserole, explique Dave Philipps, climatologue à Environnement Canada.

Un garçon en maillot de bain joue dans des jeux d'eau.

Pour combattre la chaleur, il n’y a pas de secret : il faut rester hydraté et surtout dormir le plus possible.

Photo : iStock

Le soleil entre et réchauffe le sol pendant que l’air monte. Mais le couvercle, lui, comprime l’air, qui s’enfonce dans le sol et nous réchauffe encore plus.

Dave Philipps, climatologue à Environnement Canada

Ainsi, certaines personnes peuvent avoir l’impression de vivre dans un four.

Deux systèmes météorologiques de dôme de chaleur sont présents en Amérique du Nord en ce moment, selon le climatologue. Un dôme se situe dans l’est du pays, et devrait se faire sentir dans le Sud de l’Ontario et au Québec ce week-end.

Graphique expliquant comment se forme un dôme de chaleur.

Qu'est-ce qu'un dôme de chaleur?

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Ces vagues de chaleur sévissent toute la journée et il est difficile d’y échapper.

Dave Philipps, climatologue à Environnement Canada

Un dôme de chaleur n’est toutefois pas un terme météorologique, tient à rappeler Peter Kimball, météorologue à Environnement Canada. L’expression a cependant été utilisée au cours des dernières années pour décrire des vagues de chaleur intense.

Il fera tout simplement très chaud, explique M. Kimball.

Le phénomène se produit lorsqu’il n’y a peu ou pas de variation de température et que la chaleur reste emprisonnée sans qu’aucun air frais n'entre, selon M. Kimball, ce qui explique pourquoi les températures élevées peuvent perdurer quelques jours.

Des records fracassés?

Un chien près du lac Ontario.

Première vague de chaleur dans le Sud de l'Ontario

Photo : Radio-Canada

Le temps chaud et humide se poursuit jusqu'à dimanche un peu partout dans le Sud de l’Ontario. Un avertissement de chaleur y est en vigueur.

Certaines municipalités, comme Hamilton, pourraient fracasser des records, selon Environnement Canada. Un maximum de 34 °C est prévu vendredi à Hamilton, avec un facteur humidex de 44.

Toronto

Conditions météorologiques