•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Sherbrookois arrêté après avoir acheté une fausse identité sur le web invisible

Janick St-Onge

Janick St-Onge

Photo :  Facebook (capture d'écran)

Radio-Canada

Un homme de 32 ans qui aurait acheté une fausse identité sur le web invisible (dark web en anglais) a été accusé de tentative de fraude, d'usurpation d'identité et d'utilisation de faux documents vendredi au palais de justice de Sherbrooke.

Janick St-Onge s'est présenté jeudi au comptoir de la Banque de Montréal de la rue King Ouest dans le but d'obtenir une carte de crédit au montant de 6000$ sous un autre nom.

L'employé a eu la puce à l'oreille sentant que quelque chose était anormal. Il a poussé ses recherches et s'est rendu compte que l'identité sur les cartes faisait l'objet d'une alerte Equifax, explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), Samuel Ducharme.

L'employé a alors contacté les policiers. Après enquête, on s'est rendu compte que le suspect avait de fausses pièces d'identité et avait volé l'identité de quelqu'un d'autre. Il avait, en fait, acheté l'identité d'une personne sur le dark web, ajoute-t-il.

Selon le SPS, le suspect avait en sa possession un document avec une série d'informations personnelles « très pointues » d'une seule personne qui comprenaient ses adresses, numéros de compte de banque et emploi.

Pour nous, c'est difficile d'établir la provenance, mais avec les informations détenues, il semble assez clair que ce sont des informations qui provenaient d'une institution bancaire, soutient Samuel Ducharme.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales s'est opposé à la remise en liberté du Sherbrookois. Ce dernier doit revenir en cour lundi pour son enquête sur remise en liberté.

Quatrième plainte en 2 semaines

Si c'est la première fois que le SPS arrête une personne qui a en sa possession ce type d'information, reste que, depuis deux semaines, c'est la quatrième plainte pour tentative de fraude qui est déposée à la police de Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke lance un appel à la vigilance. Oui, au personnel d'institutions financières, mais aussi à toutes les compagnies qui peuvent ouvrir des dossiers de crédit ou des comptes clients, d'être très vigilants. Ces fraudeurs-là fabriquent maintenant des cartes d'identité qui s'approchent vraiment de la réalité. Les cartes qu'avait le suspect jeudi ressemblaient vraiment à des vraies sauf quelques indices qu'un oeil avisé peut déceler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Crimes et délits