•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford dit qu’il a le « cœur brisé » après l’annulation de son service de cellulaire

Photo d'un homme devant un micro

Le premier ministre Doug Ford dit avoir le cœur brisé après avoir annulé son service de téléphone.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

La Presse canadienne

Le premier ministre de l’Ontario a déclaré que cela lui fend le cœur d'avoir dû annuler son service de cellulaire cette semaine parce que sa ligne était inondée d'appels de groupes d’intérêts.

Le premier ministre ontarien, qui s'était fait un devoir de distribuer son numéro de téléphone au public, a déclaré jeudi que la décision de supprimer la ligne avait été prise après qu'il ait reçu 400 à 500 appels par jour, ainsi que des messages textes harcelants.

Dans au moins un cas, Doug Ford a dit qu'une personne lui avait envoyé un texto disant qu'il espérait qu'il mourrait du cancer comme son frère, l’ancien maire de Toronto Rob Ford.

Ça me brise le cœur, a déclaré le premier ministre sur la décision de devoir annuler son service cellulaire.

Il y a tellement de gens que Rob et moi avons aidés sur ce téléphone. C'est dommage.

Doug Ford donnait facilement son numéro de téléphone, parfois lors d’événements publics, en disant que c’était une façon pour les gens de lui parler directement et d’exprimer leurs inquiétudes au sujet des services publics.

Jeudi au cours d’une émission radiophonique à Toronto, Doug Ford a dit que des groupes dont les noms n'ont pas été divulgués le contactaient fréquemment, ce qui finissait par empêcher les Ontariens de joindre leur premier ministre.

Les membres de l'opposition ont déclaré que le fait que M. Ford donne son numéro de téléphone était toujours une manœuvre politique et que ce n'était pas efficace.

Le député néo-démocrate Taras Natyshak a déclaré que ce n'était pas un hasard si le téléphone portable de Doug Ford avait été déconnecté depuis qu'il reçoit des critiques sur la politique de son gouvernement progressiste-conservateur.

C'était une farce au départ, a-t-il dit. Je pense que Doug essayait de jouer la carte populiste. [...] Inévitablement, quand il a commencé à recevoir des appels concernant des questions difficiles, la ligne téléphonique était coupée.

Selon lui, M. Ford devrait plutôt songer au nombre de personnes qui l'appellent avec des préoccupations.

[Il devrait] essayer d'atténuer certains dommages que ses politiques ont déjà causés en investissant et en soutenant les gens qui ont besoin d'aide, a déclaré Taras Natyshak.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale