•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour des derniers Ontariens évacués en Saskatchewan est retardé

Des gens montent à bord d'un avion Hercules.

Aucun avion transportant des évacués ontariens logés à Regina ne se rendra en Ontario jeudi.

Photo : Forces armées canadiennes

Emmanuelle Poisson

Un peu moins de 300 évacués ontariens hébergés en Saskatchewan devront patienter encore quelques jours avant de pouvoir retourner chez eux, a fait savoir la province jeudi matin.

Depuis mardi, quatre vols ont décollé de Regina vers le nord-ouest de l'Ontario pour ramener une centaine de personnes à la maison.

La province ne prévoit toutefois pas de vols jeudi, et le reste des évacués pourraient devoir attendre quelques jours avant de rentrer à la maison, a expliqué Duane McKay, vice-président aux opérations d'urgence de l'Agence de sécurité publique de la Saskatchewan.

La communauté d'origine choisit les évacués à rapatrier en fonction de leurs besoins familiaux, a précisé Jay Teneycke, directeur aux communications du ministère des Relations gouvernementales de la Saskatchewan.

Brent Ross, un porte-parole du ministère du Solliciteur général de l'Ontario, a pour sa part affirmé dans un courriel : « Le délai et les détails concernant le retour des évacués dépendront de la disponibilité des services essentiels. »

Le processus de rapatriement des évacués à Pikangikum pourrait prendre jusqu'à une semaine, a-t-il ajouté.

La Saskatchewan a accueilli environ 420 personnes du nord-ouest de l'Ontario en raison des feux de forêt.

« Nous avons suffisamment de ressources pour les aider encore quelques jours de plus », a conclu Jay Teneycke.

Saskatchewan

Feux de forêt