•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres de trampoline doivent être réglementés, selon un organisme de sécurité

Un homme fait un saut dans un centre de trampoline.

À la suite d'un décès et de plusieurs blessures, l'organisme Technical Safety BC recommande que les centres de trampoline en Colombie-Britannique soient réglementés.

Photo : Associated Press / Rick Bowmer

Radio-Canada

La mort d'un homme dans un centre de trampoline à Richmond, en Colombie-Britannique, et les blessures graves subies par plusieurs autres adeptes de trampoline mènent une organisation indépendante qui supervise l'installation et le fonctionnement sécuritaire des systèmes et équipements techniques à réclamer la réglementation de tous les centres de trampoline de la province.

Technical Safety BC veille à la sécurité des appareils de divertissement, notamment des montagnes russes, des tyroliennes, des équipements gonflables tels que des châteaux gonflables, des autos tamponneuses, des simulateurs et des toboggans aquatiques, mais la réglementation en vigueur ne touche pas les centres de trampoline.

Tout ce qui touche la sécurité de ces installations récréatives est actuellement laissé au soin des propriétaires et des exploitants du parc.

Technical Safety BC a annoncé qu’il présenterait ses recommandations finales à la province d’ici la fin de l’année.

Un mort et des blessés graves

En janvier 2018, Jason Greenwood, un homme de Victoria, est mort au Richmond Extreme Air Park. La GRC de Richmond a déclaré au moment de son décès qu'il aurait effectué une série de manœuvres acrobatiques avant de tomber et de subir un arrêt cardiaque.

Le centre de trampoline de Richmond nie toute responsabilité dans la mort de l'homme.

En avril de cette année, un enfant de 4 ans a subi une fracture du crâne au Langley Extreme Air Park, tandis qu'un autre enfant de 4 ans a eu une jambe cassée au New Westminster Extreme Air Park en août 2018.

Avec les informations de Karin Larsen

Colombie-Britannique et Yukon

Prévention et sécurité