•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une plage fermée à Portneuf ce week-end par manque de sauveteur

Des personnes se baignent sur une plage.

Depuis le 24 juin, le Camp Portneuf peut compter sur une sauveteuse la semaine, mais pas la fin de semaine.

Photo : Olivier Lauzon

Radio-Canada

Pour une quatrième fin de semaine consécutive, le Camp Portneuf ne pourra ouvrir sa plage à Saint-Raymond, en raison du manque de sauveteur.

Le Camp Portneuf subit les conséquences de la pénurie de main-d'oeuvre et n'a qu'une seule sauveteuse depuis son ouverture le 24 juin, selon le directeur général, Olivier Lauzon.

La semaine, on a notre sauveteur pour notre camp de jour. Par contre, la fin de semaine, lorsque les installations sont ouvertes à la population, on ne peut offrir le service, déplore M. Lauzon.

Une sauveteuse du Camp Portneuf.

Une sauveteuse du Camp Portneuf.

Photo : Olivier Lauzon

À la recherche d'un sauveteur

Le Camp est donc activement à la recherche d'un sauveteur disponible la fin de semaine, alors que la demande est forte.

Une centaine de personnes ont l'habitude de se baigner sur le site la fin de semaine, mentionne le directeur, qui précise que ces fermetures entraînent une perte de revenus pour le Camp Portneuf, un organisme sans but lucratif.

Ce que je vois dans mon réseau de directeur de camps, c'est que ça semble être une problématique généralisée au Québec cette année. C'était déjà difficile dans les dernières années, mais cette année [...] principalement, c'est encore plus complexe, constate M. Lauzon.

On sent que de moins en moins de jeunes s'intéressent à ce métier-là.

Olivier Lauzon - directeur général du Camp Portneuf
Le site est habituellement ouvert à la population la fin de semaine.

Le site est habituellement ouvert à la population la fin de semaine.

Photo : Olivier Lauzon

Le Camp espère recruter un sauveteur le plus rapidement possible, alors que les prochains jours s'annoncent chaud.

L'organisation est également à la recherche sur son site internet de moniteurs, d'aide de camp, de chauffeurs et de coordonnateurs.

Québec

Société