•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trafic sexuel : le juge refuse la libération sous caution de Jeffrey Epstein

Une illustration de cour dépeint la scène.

Jeffrey Epstein (chandail vert) et ses avocats écoutent le juge qui lui a refusé une libération sous caution.

Photo : The Associated Press / Aggie Kenny

Associated Press

Un juge a refusé jeudi la libération sous caution du riche homme d'affaires américain Jeffrey Epstein, accusé d'avoir exploité sexuellement des dizaines de jeunes filles à New York et en Floride au début des années 2000.

Les procureurs avaient fait valoir que le prévenu représentait un danger pour le public et risquait de fuir le pays.

La défense avait tenté de convaincre le juge que M. Epstein devait être autorisé à attendre son procès en résidence surveillée dans son luxueux manoir de Manhattan.

Lors d'une audience lundi, le procureur Alex Rossmiller avait déclaré que la preuve se renforçait chaque jour alors qu'un nombre grandissant de femmes contactaient les autorités pour déclarer que M. Epstein les avait agressées sexuellement quand elles étaient mineures.

Des piles d'argent comptant, des dizaines de diamants

Selon Me Rossmiller, les perquisitions menées dans le manoir de M. Epstein après son arrestation le 6 juillet ont permis de découvrir dans un coffre-fort « des piles d'argent comptant, des dizaines de diamants » et un passeport avec une photo de l'accusé, mais avec un autre nom que le sien.

L'homme de 66 ans, qui socialisait autrefois avec les plus puissants de ce monde, est accusé de trafic sexuel et de complot, des crimes passibles de 45 ans de prison.

Des centaines de photos obscènes

La preuve des procureurs comprend des centaines, voire des milliers de photos obscènes de jeunes femmes ou de jeunes filles découvertes dans son manoir.

Ses avocats ont fait valoir que l'affaire avait été réglée en 2008 en Floride par une négociation de plaidoyer portant sur des allégations similaires.

Le secrétaire au Travail, Alexander Acosta, a démissionné il y a une semaine, après que de nombreuses personnes eurent critiqué son traitement du dossier de Jeffrey Epstein alors qu'il était procureur général à Miami.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice

International