•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chien de garde de la police ciblé par des fraudeurs

Les armoiries de l’Unité des enquêtes spéciales

Les présumés fraudeurs tenteraient de mettre la main sur le numéro d’assurance sociale (NAS) de personnes vulnérables en utilisant le numéro sans frais de l’Unité des enquêtes spéciales.

Photo : La Presse canadienne / Colin Perkel

Radio-Canada

L’Unité des enquêtes spéciales, le chien de garde des services policiers en Ontario s’est récemment rendu compte qu’elle était victime de piraterie téléphonique. Son numéro sans frais serait utilisé dans le but de frauder les personnes les plus vulnérables.

Dans un communiqué, l’UES explique qu’un groupe d’individus utilise son numéro sans frais 1-800-787-8529 dans le but avoué de faire des vols d’identité.

Les appels semblent provenir de ce numéro, explique l’organisme.

Dans certains cas, la personne rejointe se fait dire que son numéro d’assurance social (NAS) est erroné et que si elle ne pèse pas 1 ou 2 sur son clavier de téléphone, elle s’expose à une amende ou même à une peine d’emprisonnement.

Une carte du numéro d’assurance sociale dans un porte-feuille.

Les numéros d’assurance sociale sont convoités par les voleurs d’identité.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L’UES tient à prévenir qu’elle n’entre jamais en contact avec des individus pour ce type d’information personnelle.

Elle demande aux victimes de rapporter la fraude auprès du Centre canadien antifraude et de s’inscrire à laliste nationale de numéros de télécommunications exclus du Canada.

Cela permet de réduire le nombre d’appels de télémarketing reçu.

Nord de l'Ontario

Fraude