•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présence inhabituelle d’un grand nombre d'ours noirs à Banff et à Canmore

Un ours noir se promène près de poubelles non verrouillées à Port Moody.

La présence d'ours noirs se promenant à Banff et à Canmore inquiète la population.

Photo : Radio-Canada / Curt Petrovich

Radio-Canada

Les ours noirs sont présents à Canmore et à Banff plus souvent qu'à l'habitude cet été. Les spécialistes de la faune estiment qu'il pourrait y avoir plusieurs raisons à cette augmentation.

Selon Jay Honeyman, biologiste provincial spécialiste des conflits entre les humains et la faune, c'est une situation assez inhabituelle. C'est généralement à la périphérie de la ville de Canmore que la présence d'ours est signalée.

Vous pouvez imaginer que, quand un ours arrive dans un quartier résidentiel, on reçoit des appels téléphoniques, affirme Jay Honeyman.

Blair Fyten, spécialiste des conflits fauniques à Parcs Canada à Banff, reçoit en moyenne 15 appels par jour.

Si le nombre d'ours noirs a considérablement augmenté, les grizzlis, en revanche, ont remarquablement diminué, fait-il remarquer.

Les grizzlis ont tendance à faire partir les ours noirs; ils occupent certaines des aires d'alimentation principales, donc, il y a de la concurrence. Dans le passé, nous avons eu des grizzlis qui ont tué certains de nos ours noirs, explique M. Fyten.

Nous voulons décourager les ours de venir dans la ville, nous ne voulons pas qu'ils soient près des résidences.

Jay Honeyman, spécialiste des conflits entre les humains et la faune

L'activité des ours dans la vallée peut être cyclique, les grizzlis influençant le comportement des ours noirs, ajoute Jay Honeyman.

Je pense que certains ours trouvent un peu de sécurité dans la ville, loin des grands mâles dominants, ou encore, il pourrait simplement s'agir des animaux à la recherche de nourriture.

Quoi qu'il en soit, l'activité accrue est préoccupante tant pour les résidents que pour les ours de la vallée de la Bow.

Le personnel des parcs rappelle au public qu'il faut se tenir au courant, emporter des pulvérisateurs pour ours et éviter de laisser de la nourriture à l'extérieur ou des déchets qui peuvent attirer les animaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Faune et flore