•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à la Sépaq : plusieurs services touchés en Estrie

Une pancarte avec un message des syndiqués.

L'une des pancartes préparées par les syndiqués.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Radio-Canada

Plusieurs services offerts dans les différents établissements de la Sépaq de l'Estrie seront touchés si la grève se déclenche ce samedi.

Un tableau des établissements affectés par une possible grève est présenté sur le site internet de la Sépaq (Nouvelle fenêtre). « Pour l'hébergement, aucune arrivée ne pourra se faire à compter du 20 juillet 2019 dans les unités ciblées dans ce tableau », peut-on lire.

Au Mont-Orford, les Chalets EXP et Nature ne seront pas accessibles pendant la durée de la grève. Il ne sera pas possible d'utiliser les stationnements donnant accès aux lacs Stukely et Fraser et les plages ne seront pas surveillées. Aussi, la location d'embarcations nautiques et de vélos ne sera pas offerte. Le casse-croûte sera fermé et il n'y aura pas d'activités de découverte.

Au Mont-Mégantic, outre l'ASTROLab qui sera fermé, il ne sera pas possible de louer des vélos et les activités de découverte et le service de transport de bagages ne seront pas offerts.

Au parc Frontenac, l'hébergement dans le secteur du canot-camping ne sera pas accessible. Aussi, il ne sera pas possible de faire de la location d'embarcations nautiques et de vélo, les centres de services (Saint-Daniel et L'Escale) seront fermés et la plage ne sera pas surveillée.

Du côté du parc de la Yamaska, le service de location d'embarcations nautiques et de vélo ne sera pas offert. La plage ne sera pas surveillée.

Selon la Sépaq, environ 350 réservations seraient ainsi annulées à la « dernière minute ». « Ces gens peuvent faire déplacer leur séjour, se faire créditer ou rembourser », indique son porte-parole, Simon Boivin.

Diverses options seront offertes aux 5500 clients, s’ils sont affectés par une grève générale. « Il y a une offre de services moindre, mais votre séjour, si vous désirez le conserver, pourrait être affecté par le débrayage. Une compensation pourrait vous être offerte si vous désirez y aller quand même. Mais quelqu’un qui, autrement, décide de se faire créditer ou rembourser ou de reporter son séjour, c’est tout à fait possible », ajoute Simon Boivin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Relations de travail