•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Québécois de plus en plus nombreux à faire leur épicerie en ligne

La communauté francophone offrira un Marché solidaire le 15 décembre pour permettre à 100 familles de recevoir la valeur de 100$ en produits d'épicerie.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La plupart des Québécois préfèrent encore faire eux-mêmes leurs achats d'aliments en magasin, mais une étude montre qu'ils sont de plus en plus nombreux à adopter le commerce en ligne de produits d'alimentation, y compris par abonnement.

Une étude dont les résultats viennent d'être dévoilés par le Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO) permet d'estimer qu'environ 7 % de la population adulte a réalisé un achat en ligne de produits alimentaires de décembre 2018 à février 2019.

Les acheteurs ont été principalement des adultes âgés de moins de 55 ans, davantage des diplômés universitaires et avec au moins un enfant au foyer.

Pour des commandes d'épicerie faites en ligne, l'île de Montréal a affiché un taux un peu plus élevé d'adeptes.

L'achat en ligne comprend des options déjà connues, comme celle de simplement dresser une commande sur le web qui sera assemblée par le personnel d'un marché d'alimentation et remise au client lorsqu'il viendra la chercher en magasin ou à un lieu de ramassage.

Il comprend aussi les commandes en ligne sous forme d'abonnements, des paniers appelés « prêts à cuisiner ».

Le CEFRIO a constaté que leur popularité reposait surtout sur les possibilités d'obtenir des produits frais, d'encourager l'économie locale et d'obtenir des produits écoresponsables.

Le CEFRIO a également constaté l'émergence de nouvelles approches commerciales en ligne.

Par exemple, des applications qui permettent aux consommateurs de recevoir des rabais significatifs sur des aliments dont la date de péremption approche.

Il existe aussi un marché numérique de vente sans intermédiaire, dans lequel s'inscrivent des producteurs et des transformateurs.

Et des entreprises offrent en ligne un service d'abonnement qui offre des fruits et des légumes frais en plus d'une boutique comprenant une gamme de coupes de viande livrées à domicile en moins de 24 heures.

Claire Bourget, directrice principale Recherche marketing pour le CEFRIO, prévoit que l'adoption de nouveaux modèles d'affaires en commerce électronique apportera de grands changements dans l'industrie de la distribution en alimentation au Québec.

L'étude du CEFRIO a été menée auprès de 1002 personnes; elle a été réalisée en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et le détaillant alimentaire Maxi.

Consommation

Économie