•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un athlète gatinois de 35 ans arrêté pour des infractions de nature sexuelle

Simon Langlois-Gauthier pose pour la caméra

Simon Langlois-Gauthier se faisait passer pour un adolescent sur les réseaux sociaux.

Photo : Conseil du développement du sport de Gatineau

Radio-Canada

La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté, mardi, un athlète gatinois de 35 ans pour des infractions à caractère sexuel. Simon Langlois-Gauthier aurait sévi dans plusieurs régions de la province, dont la Montérégie, l'Estrie et celle de Québec.

Selon la SQ, le suspect utilisait le pseudonyme de « Samy Batilie » sur les réseaux sociaux pour se faire passer pour un adolescent de 17 ans. Il interpellait ainsi des mineurs et tenait des propos à caractère sexuel.

On parle de conversations, mais on parle aussi d'images dans certains cas, a précisé Ann Mathieu, sergente aux communications de la SQ.

L'accusé aurait fait au moins neuf victimes, des garçons de 14 à 16 ans, entre le 1er juillet 2018 et le moment de son arrestation, selon l'acte d'accusation déposé à la cour.

Les policiers ont mené une perquisition à la résidence du suspect, où ils ont saisi du matériel informatique qui sera analysé par les experts de la SQ.

Simon Langlois-Gauthier a comparu le jour de son arrestation. Il fait face à des accusations, notamment, de leurre informatique et d’avoir possédé et accédé à du matériel pornographique juvénile.

Stupeur dans le milieu du karaté

Selon Karaté Canada, Simon Langlois-Gauthier prend part à des compétitions en parakaraté, puisqu’il est né avec une déficience intellectuelle. Il a été deux fois champion canadien en titre de sa discipline, en 2016 et en 2017. Il a aussi été champion panaméricain.

Je suis attristé d’apprendre la nouvelle. Je suis dévasté par cette information-là, a souligné l'entraîneur de Simon Langlois-Gauthier, Denis Beaudoin. L'accusé fréquentait depuis qu'il avait 12 ans le centre d'arts martiaux de M. Beaudoin.

Nous ce qui est important, c’est la sécurité de nos membres et que les gens se sentent en sécurité, parce que Simon ne sera plus au club de karaté, a assuré M. Beaudoin.

Karaté Canada a pour sa part suspendu l'accusé au moins jusqu'à la fin des procédures judiciaires.

M. Langlois-Gauthier ne peut donc pas participer ni être présent, jusqu’à nouvel ordre, à l’ensemble des activités ou événements liés à, ou organisés par, Karaté Canada et/ou ses associations provinciales/territoriales membres ainsi que tous leurs clubs et dojos affiliés, a indiqué l'organisation par écrit.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits