•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour des évacués de Pikangikum en Ontario se poursuit

Des évacués embarquent dans un autocar.

Les premiers évacués du nord-ouest de l'Ontario à leur arrivée en Saskatchewan, le 11 juillet, à l'aéroport international de Regina.

Photo : Radio-Canada / Marouane Refak

Radio-Canada

Les évacués de Pikangikum hébergés sur le campus de l’université de Regina rentrent peu à peu en Ontario. Deux vols ont transporté une quarantaine d’évacués mardi. Trois à quatre vols transportant environ 35 personnes sont prévus pour mercredi.

Le retour des évacués est assuré par des vols nolisés coordonnés par le gouvernement ontarien.

« Parfois, la planification des vols change [alors] nous nous adaptons », indique la coordonnatrice du ministère des Services sociaux, Deanna Valentine.

Le vice-président aux opérations de l’Agence de sécurité publique de la Saskatchewan, Duane McKay, assure que le gouvernement fait son possible afin de coordonner le retour des évacués avec les autorités locales en Ontario.

Au total, la Saskatchewan a reçu environ 420 évacués, qui ont été logés à Regina.

Le gouvernement indique qu’ils ont accès à différents services publics, dont des services de santé physique et mentale.

La Première Nation de Pikangikum avait déclaré l’état d’urgence le 29 mai en raison d’un feu de forêt à proximité de la communauté située dans le nord de l’Ontario.

Cette semaine, le feu a diminué grâce à une grande quantité de pluie tombée sur la région.

Avec les informations de Sophie Chevance et de Creeden Martell

Saskatchewan

Feux de forêt