•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Ontarien dénonce Eric Trump pour avoir utilisé la photo de son fils

Donald Trump fils et Eric Trump, deux des fils du président américain.

Eric Trump, à droite, a comparé les démocrates à des joueurs de hockey pee-wee.

Photo : Reuters / Carlos Barria

La Presse canadienne

Jeremy Rupke, un entraîneur de hockey de Barrie, au nord de Toronto, dénonce un membre de la famille Trump pour avoir utilisé une photo de son fils dans un micromessage visant à attaquer les opposants du président.

M. Rupke estime que le fils de Donald Trump, Eric, a fait preuve d’un manque de respect lorsqu’il a ajouté une image de Mason Rupke, âgé de quatre ans, à une récente attaque sur Twitter contre les démocrates.

Les politiciens de gauche aux États-Unis ont intensifié leurs critiques contre le président ces derniers jours, après qu’il eut dit à quatre femmes du Congrès américain issues de minorités visibles de retourner chez elles.

Cela a poussé Eric Trump à comparer les rivaux de son père à des joueurs de hockey peu expérimentés.

Regarder les démocrates me rappelle le hockey pee-wee — c’est drôle, ça n’a aucun sens et ils ne savent pas comment s’y prendre.

Eric Trump

Pour illustrer son propos, M. Trump a utilisé une capture d’écran d’une vidéo du petit Mason qui joue au hockey.

Jeremy Rupke ne croit pas avoir le droit d’insister pour demander à Eric Trump de retirer l’image, mais il juge que le fils du président a fait un choix de mauvais goût.

M. Rupke et d’autres internautes ont également souligné que les enfants qui jouent au hockey dans la tranche d’âge de Mason ne sont pas des pee-wee, une désignation réservée en Ontario aux joueurs âgés de 11 et 12 ans.

Si vous saviez quoi que ce soit sur le hockey, vous comprendriez que ce gamin est beaucoup trop jeune pour être un Pee-Wee, a dit un utilisateur sur Twitter au fils du président. Alors ce que vous rapportez, ce sont de fausses nouvelles!

Il n’a même pas choisi un enfant des États-Unis, s’est moqué un autre internaute.

Toronto

Politique américaine