•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canola : Andrew Scheer veut envoyer un signal fort à la Chine

Andrew Scheer.

Le chef du parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, s'est entretenu avec les membres de la Chambre de commerce de Saskatoon le 17 juillet 2019.

Photo : CBC News

Gabrielle Proulx

Le chef du parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, de passage en Saskatchewan, affirme que la crise du canola est due à l’inaction du gouvernement de Justin Trudeau. Il dit vouloir « envoyer un signe à la Chine » pour lui expliquer que le Canada ne peut être bousculé « comme ça sur la scène mondiale ».

Le député de la circonscription fédérale Regina- Qu’Appelle, Andrew Scheer, explique en mêlée de presse qu'Ottawa doit intervenir plus activement pour défendre les intérêts des producteurs de canola.

S’il est élu à la tête du pays, il a l’intention de retirer les fonds canadiens de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures.

Il n'y a aucune raison pour l'argent des contribuables d'être là pour construire les ponts, les routes dans les autres pays.

Andrew Scheer, chef du parti conservateur du Canada

Sans donner plus de précisions, le chef du PCC entend aussi augmenter les inspections pour les importations chinoises de produits agricoles canadiens.

Andrew Scheer poursuivra sa tournée dans plusieurs communautés rurales du nord de la Saskatchewan, soit Prince Albert, Debden, Big River et Meadow Lake.

Solutions à la crise

La semaine dernière, la ministre de l'Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé un investissement de 13 millions de dollars dans des programmes de croissance et de diversification du secteur céréalier du Canada, dont le canola.

En avril dernier, le gouvernement Trudeau a également présenté diverses mesures, dont le Programme de paiements anticipés (PPA) pour venir en aide aux agriculteurs, et plus particulièrement aux producteurs de canola de l'Ouest canadien.

Les agriculteurs de la Saskatchewan ont ensemencé 11,6 millions d’acres de canola en 2019, ce qui représente une baisse de 6,5 % par rapport à l’année dernière.

Saskatchewan

Politique internationale