•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des poubelles flottantes pour nettoyer l'eau d'une marina de Toronto

L'eau est pompée dans un contenant flottant, qui filtre les déchets.

L'eau est pompée dans le contenant flottant, qui filtre les déchets.

Photo : Radio-Canada

Anne-Marie Provost

La marina Outer Harbour de Toronto s’est équipée de Seabin, de petites poubelles flottantes qui collectent les détritus, particules de plastique et hydrocarbures qui se retrouvent dans l’eau. L’objectif? Empêcher les résidus de se rendre dans les lacs, rivières et océans.

Elles fonctionnent 24 h sur 24, 7 jours sur 7 et elles recueillent tous les débris qui flottent, explique Gautier Peers, directeur commercial de la compagnie W Products & Services aux États-Unis.

Une marina de Toronto, située aux abords du lac Ontario, a installé deux de ces appareils près des quais le 25 juin. Un troisième devrait s'ajouter dans les prochaines semaines. Déjà, les employés voient une différence.

Les zones où nous les avons installés étaient des endroits que nous devions nettoyer à la main, mais maintenant les pompes font le travail pour nous. Tout ce que nous avons à faire, c’est de vider les sacs une ou deux fois par jour, souligne le gérant, Mike Dwyer.

Aux abords de la marina, ce sont surtout des gobelets de café, des bouteilles, des canettes et des bouchons de bouteille qui flottent dans l’eau.

Une bouteille en plastique prisonnière d'une Seabin à la marina de Toronto.

Une bouteille en plastique prisonnière d'une Seabin à la marina de Toronto.

Photo : Radio-Canada

Comment ça marche?

Mais comment fonctionnent les Seabin? Les gros récipients de plastique équipés d’une passoire sont installés sur une plateforme flottante pour être à peine au-dessus du niveau de l’eau. L’eau est ensuite pompée à l’intérieur et tous les débris flottants sont interceptés et gardés captifs.

Élément intéressant, les petites particules de plus de 2 millimètres sont également filtrées. Des coussins absorbent finalement l’essence et les détergents.

Les Seabins sont équipées d’une passoire pour filtrer les déchets et plastiques.

Les Seabins sont équipées d’une passoire pour filtrer les déchets et plastiques.

Photo : Radio-Canada

Une seule poubelle flottante recueille en moyenne 8,5 livres de déchets par jour, donc 1,4 tonne par année.

Gautier Peers, W Products & Services

Une poubelle flottante coûte près de 6 500 $, pour une durée de vie de 20 à 30 ans.

Pour l’instant, l’installation des poubelles flottantes à Toronto est un projet pilote. Nous allons l'évaluer pour la suite des choses et si ça fonctionne bien, nous allons en ajouter, souligne Mike Dwyer.

Jusqu'ici 720 Seabin ont été vendues, principalement en Europe.

Le produit a été mis au point en Australie, il y a deux ans, et popularisé par une campagne GoFundMe.

Toronto

Pollution