•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC de Rivière-du-Loup veut une taxe sur les produits pour animaux

Une vue en plongée d'un chien blanc et blond qui mange des croquettes dans son bol.

Un chien mange dans son bol. (archives)

Photo : iStock

Patrick Bergeron

La MRC de Rivière-du-Loup demande à nouveau à Québec d'imposer une taxe supplémentaire sur la nourriture et les articles pour les chiens et les chats.

Les revenus générés par cette imposition pourraient permettre aux villes de la province d'assumer les frais des services de fourrière pour les animaux errants. Il s'agit d'une résolution très similaire à celle que les élus avaient adoptée en 2015. À ce moment, Québec n'avait pas donné suite à la demande de la MRC de Rivière-du-Loup.

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé

Photo : Radio-Canada

Selon le préfet, Michel Lagacé, les modifications apportées par Québec aux lois sur la protection des animaux au cours des dernières années suscitent une charge financière trop importante à certaines municipalités de la province. Une aide financière serait donc de mise pour permettre aux élus de respecter les demandes de Québec.

C'est aux propriétaires de chiens et de chats à en assumer la responsabilité financière!

Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

Pendant plusieurs années, un comité a travaillé sur la mise en place d'un bureau de la Société protectrice des animaux à Rivière-du-Loup. Un terrain avait même été donné par la Ville pour réaliser le projet. Faute de trouver le financement nécessaire, le projet, évalué à près de 750 000 $ a été abandonné.

Par contre, la Ville de Rivière-du-Loup travaille sur un nouveau projet de fourrière. Une porte-parole de la Municipalité affirme qu'un appel d'offres devrait être lancé au cours des prochains mois.

Par ailleurs, le plan triennal d'immobilisation de la ville prévoit un investissement de 157 481 $ pour la régionalisation du service de gestion animalière en 2019.

Bas-Saint-Laurent

Animaux de compagnie