•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virus du Nil occidental : risque accru en Alberta en raison du temps pluvieux

Deux moustiques sont posés sur une peau.

Les populations de moustiques profitent d'une saison estivale pluvieuse pour se reproduire.

Photo : Shutterstock / mycteria

Brice Armel Iletsi

Le virus du Nil occidental, transmis par certains moustiques, pourrait être plus présent que d'habitude cet été dans la province albertaine, selon un spécialiste des insectes de l'Alberta.

Ken Fry, enseignant à l'Olds College, s'attend à une augmentation de la population de moustiques comparativement à d'habitude dans le sud de l'Alberta, en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues récemment dans la région.

Je pense qu'en comparaison, nous verrons probablement des chiffres plus élevés, étant donné la quantité d'eau qu'il y a dans la nature, dit-il.

Et surtout, selon les prévisions de la semaine prochaine, il devrait faire très chaud. Nous verrons beaucoup plus de moustiques. Donc, on pourrait dire que c'est mauvais.

M. Fry rappelle que la mi-juillet à la fin du mois d'août est la période la plus à risque pour la présence du virus du Nil occidental dans le sud de l'Alberta.

Le temps pluvieux pourrait augmenter considérablement la présence d’une espèce de moustiques appelée Culex tarsalis, qui transporte le virus.

Tadek Sampson, directeur régional de Buzz Boss, une entreprise de Calgary qui se spécialise dans le contrôle des moustiques, affirme également que les Calgariens n'ont pas été trop dérangés par les moustiques au cours des dernières années, mais que la situation sera différente cette année.

Les moustiques commencent à mordre les gens, à se reproduire, et ils commencent à rendre les gens fous!

Tadek Sampson, directeur régional de Buzz Boss

Nous n'avons pas vu les mêmes niveaux de population que ceux que nous voyons en ce moment, et c'est purement météorologique. On n'a pas vu autant de pluie suivie d'une belle chaleur estivale, ce qui est propice aux moustiques, explique Tadek Sampson.

En 2018, il y a eu au total 50 cas d'infection au virus du Nil occidental en Alberta, comparativement à seulement 7, l'année précédente.

La majorité des cas signalés se trouvaient dans le sud de l'Alberta, dont 7 à Calgary. Trois cas ont été mortels.

Le virus du Nil occidental est transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté après s'être nourri du sang d'oiseaux porteurs, selon le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Le virus a été signalé pour la première fois au Canada en 2002. Depuis, sa présence a été signalée en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et au Québec.

Avec les informations de CBC

Alberta

Santé publique