•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle clôture « dégueulasse » à Signal Hill sera démantelée

Photo de la clôture en bois.

Cette barrière à Signal Hill a été construite par Parcs Canada plus tôt cette semaine.

Photo : Radio-Canada

Patrick Butler

Le député fédéral de Saint-Jean-Est à Terre-Neuve, Nick Whalen, a obtenu satisfaction : Parcs Canada démolira une nouvelle clôture « dégueulasse » installée à Signal Hill.

La barrière de 1,8 m de haut a été construite à côté du centre d’interprétation du lieu historique national Signal Hill. Il s'agit de l'endroit où Guglielmo Marconi a effectué la première transmission radio transatlantique en 1901. Avant la construction de la clôture, cet endroit offrait un panorama du port de Saint-Jean.

Parcs Canada a indiqué à CBC qu’il a construit la clôture pour des raisons de sécurité. Bill Brake, un directeur du parc, explique que la clôture a été conçue pour assurer que la vue du port ne détourne pas l'attention des automobilistes qui conduisent près du centre d’interprétation.

Des plaintes de politiciens et de citoyens ont toutefois convaincu Parcs Canada de démanteler la clôture mercredi.

Nous tenterons de remplir notre objectif de sécurité sans bloquer la vue de Signal Hill, peut-on lire dans un courriel envoyé par l'agence. La clôture sera enlevée cette semaine.

Malgré ces explications, Nick Whalen se dit incapable de comprendre pourquoi l'agence fédérale aurait considéré comme essentiel de construire l'immense clôture.

C'est un peu dégueulasse. Je trouve que ce n'est pas nécessaire.

Nick Whalen, député fédéral, Saint-Jean-Est
Portrait de Nick Whalen.

Le député fédéral de Saint-Jean-Est, Nick Whalen

Photo : Radio-Canada

Depuis le début de la semaine, des résidents de Saint-Jean s’en prennent à la clôture sur les médias sociaux. L’humoriste Rick Mercer a publié une photo de la nouvelle barrière sur Twitter qui a déjà été partagée plus de 1100 fois.

Nick Whalen raconte que c’est d'ailleurs cette publication de Rick Mercer qui l’a informé de la construction du mur. Selon M. Whalen, Parcs Canada n’a mené aucune consultation publique sur la création de la barrière.

S’il y a un problème de sécurité qu’il faut résoudre, le processus normal est de tenir une consultation publique où on en discute, où on trouve une solution voulue par le public, soutient-il.

Nick Whalen rappelle que le gouvernement libéral avait promis plus de transparence et plus de consultations avant de prendre des décisions lors de son élection en 2015.

C'est très bizarre que les fonctionnaires n'aient pas fait de consultations cette fois-ci, affirme-t-il.

Nick Whalen indique qu’il a été en contact avec le cabinet de Catherine McKenna, la ministre responsable de Parcs Canada, pour indiquer qu’il souhaite démanteler la clôture. Dans une publication mercredi sur Twitter, M. Whalen indique que la ministre n’était pas au courant [du projet] avant que les travaux aient commencé.

Je ne doute pas que le personnel de Parcs Canada essayait de répondre aux préoccupations concernant la sécurité, a-t-il écrit. Mais nous ne sommes pas contents.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Prévention et sécurité