•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Municipalité de Fort McMurray poursuivie pour un nuage de chlore

Fort McMurray vue du ciel.

La qualité de l'eau de Fort McMurray n'a pas été touchée par l'incident.

Photo : La Presse canadienne / La Presse canadienne/Jeff McIntosh

Radio-Canada

La Municipalité régionale de Wood Buffalo, qui a pour principale agglomération Fort McMurray, est poursuivie pour une émission de gaz dangereux à son centre de traitement des eaux en mai 2017.

La Municipalité doit répondre en cour de quatre accusations en vertu de la Loi albertaine sur la protection de l'environnement et d'une cinquième en vertu des règles de transport des matières dangereuses, selon l'attachée de presse du ministre albertain de l'Environnement, Jess Sinclair.

La Municipalité explique qu'un livreur a accidentellement déversé 5400 litres d'hypochlorite de sodium, le composé chimique de l'eau de javel, dans une cuve de chlorure de polyaluminum.

Réaction chimique accidentelle

Ce déversement a provoqué une réaction chimique qui a produit du chlore à l'état gazeux, une substance très toxique.

Le centre de traitement a été mis à l'arrêt, et un employé a subi des examens médicaux par précaution.

La qualité de l'eau n'a pas été touchée, avait assuré la Municipalité régionale après l'incident.

Les installations ont depuis été modifiées, ainsi que les procédures de livraisons, pour éviter de tels incidents, selon le rapport annuel produit en 2017 par la Municipalité (en anglais) (Nouvelle fenêtre).

L'affaire sera en cour à partir de mercredi.

Alberta

Santé publique