•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pères Maristes : 35 h de travaux communautaires pour le dernier accusé

Entrée du Séminaire des Pères Maristes

Entrée du Séminaire des Pères Maristes

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Radio-Canada

Un élève du Séminaire des Pères Maristes a reçu une peine de 35 heures de travaux communautaires, mercredi, au palais de justice de Québec. Il s'agit de la dernière sentence dans cette histoire d'échanges de photos intimes qui a secoué l'établissement scolaire de Québec.

Le jeune homme avait plaidé coupable à des accusations de leurre informatique et d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile.

Il lui est maintenant interdit d'entrer en communication avec la victime pendant 12 mois et il devra se soumettre à un prélèvement d'ADN.

Dans le cadre de son absolution conditionnelle, il devra également rédiger une lettre d'excuse à la victime au cours des six prochains mois.

La juge de la Cour du Québec, Chambre de la jeunesse Fannie Côtes a tenu compte de facteurs aggravants pour déterminer la peine, comme le fait que l'accusé était ami de la victime.

Parmi les facteurs atténuants retenus, la juge note que l'accusé a reçu un encadrement de ses parents depuis plusieurs mois. Il consulte également un sexologue et un psychologue. Il se retrouve isolé, selon ses parents, et est scolarisé à la maison depuis son expulsion du Séminaire des Pères Maristes.

Une victime toujours dévastée

Trois témoins de la poursuite se sont adressés à la juge mercredi matin, soit la victime, sa mère et une amie de sa soeur.

Elles se sont dites déçues de la décision de la juge, soulignant les conséquences permanentes avec lesquelles la victime doit vivre.

La victime a mentionné qu'elle regrette d'avoir porté plainte et en veut énormément à la famille de l'accusé.

De son côté, la juge Côtes a plutôt souligné le courage de la victime d'avoir dénoncé l'accusé.

Une leçon pour tout le monde

Lors de l'énoncé de la peine, la juge a dit espérer que les jeunes impliqués dans cette histoire seront en mesure de poursuivre leur chemin et d'éviter le système judiciaire.

Les quatre autres élèves impliqués dans le scandale des échanges de photos au Séminaire des Pères Maristes ont obtenu des absolutions en échange de travaux communautaires et de dons.

Québec

Procès et poursuites