•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oak Bay veut utiliser des contraceptifs pour contrôler sa population de chevreuils

Une biche et son faon sur le bord de la route.

Oak Bay a approuvé l'abattage de 11 chevreuils en 2015 pour contrôler la population.

Photo : CBC

Radio-Canada

Les autorités d’Oak Bay, municipalité sur l’île de Vancouver, se préparent à utiliser des contraceptifs pour contrôler la population de chevreuils urbains qui explose dans la région.

Leur plan consiste à suivre les femelles à queue noire à travers la banlieue de Victoria et à leur administrer une injection qui doit les empêcher de devenir enceintes.

Les autorités peuvent effectuer cette démarche sur les propriétés appartenant à la Municipalité, mais auront besoin de la permission des propriétaires pour les animaux repérés sur les terrains privés.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le maire Kevin Murdoch exhorte les résidents d’Oak Bay à enregistrer leurs propriétés auprès de la Ville pour permettre aux vétérinaires de suivre les chevreuils.

L’initiative, qui coûte 40 000 $ et qui est financée par les gouvernements municipal et provincial, doit débuter cet été.

Les chevreuils urbains peuvent devenir agressifs envers les personnes ou les animaux domestiques, surtout durant la saison reproductive. Ils se nourrissent également dans les jardins et peuvent être un obstacle dangereux pour les conducteurs et les cyclistes.

La Ville a approuvé l'abattage de 11 chevreuils en 2015 à cause de la population croissante de chevreuils à queue noire à Oak Bay, une décision qui avait fâché plusieurs habitants et inquiété la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de la Colombie-Britannique.

Depuis, Oak Bay a embauché des vétérinaires et des chercheurs de la Société pour la gérance de la faune urbaine pour recueillir des données sur les animaux et élaborer un plan de gestion de la population.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement