•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élection de Uashat mak Mani-Utenam à nouveau contestée

Un homme dépose son bulletin de vote dans une boîte de scrutin.

Un élécteur lors des élections à Uashat mak Mani-Utenam

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le candidat défait à la chefferie Bastien Rolland Thirnish conteste les élections de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam du 26 juin. Dans un document adressé au comité d’appel des élections, daté du 10 juillet, il prétend qu’il y a eu des irrégularités lors de la campagne électorale et du scrutin.

Dans sa contestation, dont Radio-Canada a obtenu copie, Bastien Rolland Thirnish soutient notamment que des votes ont été achetés pendant la campagne électorale et le jour du vote.

Il prétend également que la corruption et l’intimidation sont monnaie courante dans la communauté lorsque des élections ont lieu.

Bastien Rolland Thirnish déplore surtout la manière dont s’est déroulée l’élection plutôt que le résultat du vote. Ce dernier a obtenu 23 votes.

L’important, ce n’est pas les votes, c’est la manière dont ça a été fait. Il y a beaucoup de corruption et de conspiration, dénonce-t-il. Il y a beaucoup de complots aussi.

Bastien Rolland Thirnish accorde une entrevue à Radio-Canada

Le candidat défait aux élections à la chefferie Bastien Rolland Thirnish

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Dans son document de contestation, il demande la destitution et la radiation du conseil ainsi qu’une nouvelle élection.

J'ai droit de réclamer que l’élection du 26 juin 2019 soit annulée et que, dans un avenir très rapproché, il y ait une nouvelle élection 2019 pour permettre d'avoir une élection en bonne et due forme démocratiquement, peut-on lire dans sa contestation.

Selon Bastien Rolland Thirnish, sa contestation sera entendue par un comité d’appel la semaine prochaine. De son côté, le conseil de bande refuse de confirmer l’audience, mais affirme que toutes les contestations reçues seront analysées.

D'ailleurs selon le code électoral du conseil de bande, le comité d'appel doit rendre une décision dans un délai de 14 jours à partir du moment où une lettre est officiellement déposée.

La direction générale et les élus du conseil de la communauté indiquent par voix de communiqué qu'ils n'émettront aucun commentaire au sujet de cette contestation, afin, disent-ils, d’assurer l’impartialité et la rigueur du processus.

Le conseil de bande confirme avoir reçu deux demandes de contestations relativement au processus électoral. L'autre est la contestation, de la part de Normand Pilot. L’ancien candidat au poste de conseiller allègue, lui aussi, que plusieurs irrégularités ont été faites dans le processus d’élection.

La direction générale et les élus insistent également sur l’attention accordée dans le traitement de ces demandes tout comme dans leur intention d’offrir une collaboration pleine et entière lors des vérifications qui seront menées par le président des élections.

Bastien Rolland Thirnish a été défait par le chef sortant Mike Mckenzie, qui a obtenu 839 voies. L’autre candidat à la chefferie, Antonio Fontaine, a reçu 672 votes.

Côte-Nord

Autochtones