•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de la Sépaq en grève au Centre touristique du Lac-Kénogami

Des employés tiennent des pancartes à l'entrée du site touristique.

Des employés de la Sépaq manifestent avec des pancartes à l'entrée du Centre touristique du Lac-Kénogami.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Radio-Canada

Les 17 employés de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) sont en grève depuis mercredi au Centre touristique du Lac-Kénogami. À l’échelle du Québec, ils sont environ 300 dans la même situation.

Ce site est le seul du Saguenay-Lac-Saint-Jean touché par cette première vague de débrayages déclenchée par les syndiqués.

Quatre autres lieux touristiques dans la province sont concernés pour l'instant.

La direction de la Sépaq a rejeté la contre-offre de la partie syndicale. Une rencontre avec un conciliateur était d'ailleurs prévue mercredi dans l'espoir de faire avancer les négociations.

Ils sont revenus à la table avec cette semaine en offrant autour de 1 % . Comprenez que c’est moins que le coût de la vie et donc ça voudrait dire pour nos membres de s’appauvrir d’année en année , ce qui n’a aucun sens pour nous

Brigitte Claveau, porte-parole syndicale de la région
Une pancarte avec un message des syndiqués.

L'une des pancartes préparées par les syndiqués.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Si l’impasse persiste, la grève générale touchant les 1500 employés des parcs de la Sépaq commencera samedi.

Au Québec, 23 parcs nationaux sont visés, dont celui des Monts-Valin et le Parc national du Saguenay.

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations de travail