•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre Zebra d'Edmonton toujours plus sollicité dans la protection des enfants

Une photo montrant des jouets.

Les enfants du Centre Zebra peuvent choisir un jouet dans ce placard bien garni après avoir raconté leurs histoires.

Photo : Manuel Carillos-Avalos

Radio-Canada

Le Centre de protection de l'enfance Zebra, qui vient en aide aux enfants victimes de violence au fur et à mesure que leurs cas sont traités par le système judiciaire, a vu sa charge de travail augmenter de 22 % entre 2017 et 2018.

Plus de 2000 enfants ont eu recours aux services du centre en 2018.

La directrice générale de l'organisme, Cheryl Diebel, attribue cette augmentation au fait que les gens sont mieux informés des violences faites aux enfants et sont enclins à les signaler.

Nous pensons que c'est vraiment ce qui explique l'augmentation du nombre de signalements et de cas qui franchissent notre porte, dit Mme Diebel. Ce n'est pas nécessairement une augmentation de la violence dans la communauté.

Les enfants qui viennent au centre sont confiés à un intervenant qui les guide tout au long du processus judiciaire.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte indiquait que les enfants étaient confiés à un avocat alors qu'il s'agit plutôt d'un intervenant.

Le Centre Zebra facilite les entretiens avec la police dans un cadre adapté et offre également des conseils aux victimes de traumatismes.

L'augmentation de la charge de travail met à rude épreuve les ressources de l'organisme à but non lucratif. Le centre compte davantage sur ses bénévoles, qui sont environ 100 bénévoles, explique Mme Diebel.

Ils sont vraiment l'épine dorsale de ce que nous faisons et du plaidoyer que nous faisons pour les enfants.

Cheryl Diebel, directrice générale de l'organisme

Environ 70 % du budget du Centre Zebra sont fournis par la province, le reste provient de la collecte de fonds.

La cofondatrice de Ladies on the Green, une activité annuelle de collecte des fonds pour l'organisation, Emma Wynters, est satisfaite de l'augmentation des montants recueillis, ce qui augmente l'aide accordée aux enfants.

Je suis heureuse que nous puissions envoyer tant d'autres enfants dans ce centre et que ses services soient utilisés, dit Emma Wynters.

Mme Wynters espère recueillir 125 000 $ grâce à l'activité de bienfaisance qui aura lieu le 18 juillet au terrain de golf Victoria d'Edmonton.

Le centre se développe et espère offrir plus de services de traitement des traumatismes et pourrait faire face à une demande accrue, selon sa directrice générale, Cheryl Diebel.

Alberta

Enfance