•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 heures 30 d'attente pour une ambulance aérienne : une famille exige des réponses

Des avions Cessna Citations dans un hangar.

Gordon Jebb, 57 ans, a attendu une ambulance aérienne pour être transféré depuis Le Pas dans la capitale provinciale durant 6 heures 30. Il est mort à Winnipeg trois jours plus tard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Chenae Bear exige des réponses de la province sur les temps d'attente des ambulances aériennes, qui ont coûté la vie à son père, mort après 6 heures 30 passées à Le Pas en attente d'une évacuation à Winnipeg.

« J’ai le sentiment que c’est une injustice pour lui et ma famille », affirme la fille de la victime, âgée de 27 ans.

Gordon Jebb a eu une crise cardiaque dans sa maison de la Première Nation crie d'Opaskwayak, située près de Le Pas, dans le nord du Manitoba. Il a été pris en charge à l’hôpital de la ville pendant plusieurs heures avant que les médecins ne décident de le transférer à Winnipeg.

Gordon Jebb était sous respirateur artificiel pendant ce temps et a succombé à l’hôpital de Winnipeg trois jours plus tard.

« Il ne devrait pas avoir attendu aussi longtemps. Un avion aurait dû venir immédiatement, et des personnes auraient dû être là pour s’occuper de lui », affirme Chenae Bear.

La province dit enquêter sur le temps d’attente de 6 heures 30 qui s'est écoulé après que le premier appel d’évacuation a été effectué.

L’incident a eu lieu pendant la période de deux semaines durant laquelle les médecins de Lifeflight ont refusé d’embarquer dans les avions privés des services d'ambulance aérienne, nouvellement adoptés par la province. Ils trouvaient ces engins non sécuritaires, trop petits et mal équipés pour transporter des patients dans un état critique.

La province avait par ailleurs licencié neuf pilotes et une équipe de maintenance et décidé de clouer au sol les deux avions de Cessna Citation utilisés auparavant.

Une enquête demandée par le NPD

La députée provinciale de la circonscription de Le Pas, Amanda Lathlin, voudrait que le médecin en chef de la province enquête sur les raisons de la mort de Gordon Jebb. Elle avait appuyé sa famille à l’hôpital de Le Pas et assisté aux funérailles.

Amanda Lathlin dit également vouloir en savoir davantage sur les plans d'action de la province lorsque les médecins refusaient de monter dans les avions.

« Je ne le dirais jamais assez, nous avions un système en place qui fonctionnait », déclare-t-elle.

La province, de son côté, ne fait pas de commentaires sur les cas particuliers. Dans une déclaration écrite, elle soutient que le patient a reçu des soins continus avant son arrivée à Winnipeg, que ce soit par son médecin à Le Pas ou par les équipes paramédicales.

Selon le porte-parole, le ministre de la Santé a également demandé une révision du cas afin de déterminer quelles étapes auraient pu être menées autrement pour prendre en charge le patient plus rapidement. L’analyse est en cours.

Manitoba

Société