•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tasses à café en consigne à Rimouski

Exemplaires de tasses du réseau La Tasse.

Les gobelets de La Tasse sont faits de polypropylène, un thermoplastique souvent utilisé dans l'industrie alimentaire.

Photo : Radio-Canada

Miriane Demers-Lemay

Il est maintenant possible d’acheter son café dans un gobelet consigné du réseau La Tasse dans trois commerces de Rimouski.

Pour 5 $, les clients des commerces participants peuvent partir avec une tasse qu’ils peuvent réutiliser ou laisser dans l’un des 200 commerces participant au réseau La Tasse, où leur dépôt leur est alors remis.

À Rimouski, le restaurant Le Crêpe Chignon, l’épicerie boutique L’Ardoise et le Café La Brûlerie d’ici font partie du réseau. À La Brûlerie d'ici et au Crêpe-Chignon, les tasses sont disponibles depuis un peu plus de deux semaines.

La réponse est super bonne jusqu’à maintenant, observe Jinny Ross, copropriétaire du Crêpe Chignon. Cela permet de dire : je n’ai plus de raison d’oublier ma tasse.

C’est un beau projet pour réduire le plastique et le carton, croit-elle, en ajoutant qu’un touriste de passage dans la région peut aussi bien rapporter la tasse dans un autre commerce à Montréal.

La participation des commerces de Rimouski a été sollicitée par Jinny Ross, qui est également l’ambassadrice de la plateforme de financement La Ruche au Bas-Saint-Laurent. Les trois commerces participants ont donné un montant lors de la campagne de sociofinancement de La Ruche, visant à mettre en circulation des milliers de tasses dans la province. Les commerces ne font aucun profit sur la vente en consigne des tasses, les clients achetant la tasse ou l'utilisant en consigne paient le prix déboursé par les commerçants.

Kiosque de gobelets consignés

Des tasses en consigne sont maintenant disponibles dans trois commerces de Rimouski, incluant à L'Ardoise.

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Bélanger

L’épicerie boutique L’Ardoise, de son côté, distribue des tasses depuis mardi après-midi. Un rabais de 0,35 $ est offert à tous les clients qui évitent d’utiliser un gobelet en carton, en apportant leur propre tasse ou en utilisant les tasses en consigne.

Vers la transition

Jusqu’à présent, la plupart des clients du Crêpe Chignon et de la Brûlerie d'ici ont conservé la tasse pour leur usage personnel.

La tasse est jolie, elle a un bon format, observe la propriétaire de La Brûlerie d'ici, Marie-Ève Ouellet, qui constate que des clients ont décidé d'acheter la tasse pour l'utiliser comme tasse réutilisable.

À La Brûlerie, la moitié des 50 gobelets du commerce ont déjà été écoulés. Marie-Ève Ouellet ajoute que si jamais le café manque de tasses, il serait toujours possible d’en commander d’autres.

Les trois commerces distribuent toujours du café dans des verres en carton pour les clients qui en font la demande. Selon Jinny Ross, certains clients hésitent à utiliser une tasse réutilisable, même si la restauratrice assure que les tasses sont lavées avec les mêmes standards que la vaisselle lavée et réutilisée dans le restaurant.

La copropriétaire du Crêpe Chignon espère que d’autres cafés de Rimouski décideront de se joindre à l’initiative. Elle ajoute que, la campagne de financement étant terminée, il est probable que les commerces n’aient pas à débourser un montant pour participer à l’initiative.

Lancée dans le quartier Villeray à Montréal à l’été 2018, l’initiative La Tasse vise à proposer une alternative écologique aux gobelets jetables. Au Canada, entre 1,5 et 2 milliards de gobelets en carton seraient jetés aux ordures annuellement.

Bas-Saint-Laurent

Environnement