•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un « show de boucane » en Beauce contesté sur les réseaux sociaux

Le reportage de Jonathan Lavoie.

Photo : Facebook/Dragfest

Alain Rochefort

Une tentative de record mondial de « show de boucane » en Beauce soulève la controverse sur les réseaux sociaux.

Des internautes sont choqués par des images prises au Dragfest de Saint-Théophile le week-end dernier. On y aperçoit plus d'une centaine de voitures stationnées qui provoquent simultanément un immense nuage de fumée.

Publicisé sur le réseau social Facebook, l'événement a reçu plusieurs critiques de citoyens qui dénoncent son impact sur l’environnement. Certains affirment notamment qu’un « show de boucane » constitue de la pollution inutile.

« Retardée, la Beauce », « Comme en 1974 » ou « Une belle gang de clowns qui brûlent des [pneus] et du gaz » ne sont là que quelques-unes des nombreuses flèches lancées contre le Dragfest.

Le promoteur se défend

Le promoteur de l'événement, Michaël Houde, défend la tenue de telles activités. Il estime notamment que la piste d'accélération de Saint-Théophile, où se tient le Dragfest, répond à un besoin. Sans son existence, les « shows de boucane » se produiraient plutôt sur la voie publique, souligne-t-il.

« Faire ça dans ton village ou sur une route municipale ou provinciale ou faire ça chez nous? Tu vas le faire pareil. C’est où la meilleure place pour le faire? C’est dans un endroit contrôlé, sécurisé », affirme-t-il.

La pollution est au même niveau, peu importe si tu le fais au village ou si tu le fais chez nous.

Michaël Houde, promoteur de l'événement
Le « show de boucane » est contesté.

Le « show de boucane » est contesté.

Photo : Facebook/Dragfest

Impact positif pour Saint-Théophile

Le maire de Saint-Théophile, Clément Létourneau, abonde dans le même sens. Il constate moins de délinquance sur les routes depuis l’aménagement de la piste d’accélération.

M. Létourneau estime aussi que la piste d'accélération amène des retombées économiques importantes pour sa petite municipalité de 700 résidents.

« Ça a du bon pour la municipalité parce qu’on veut se faire connaître, explique-t-il. Très peu de monde sait où Saint-Théophile se trouve. Il y a beaucoup de gens qui n'étaient jamais venus en Beauce qui viennent ici ».

Le Dragfest de Saint-Théophile sera de retour l’an prochain.

Avec les informations de Jonathan Lavoie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Société