•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saaremaa reste à quai, le F.-A. Gauthier aurait pu traverser

Le flanc du traversier

L'entrée du service du Saaremaa, prévue pour la mi-juillet, a finalement eu lieu mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschenes

Laurence Royer

Le Saaremaa, qui assure la traverse entre Matane et la Côte-Nord depuis une semaine, est resté à quai mercredi, en raison des mauvaises conditions météo. Le F.-A. Gauthier, qui est remplacé par le Saaremaa, aurait toutefois pu être en mesure de réaliser la traversée.

Environnement Canada a émis un avertissement de vent fort dans le corridor maritime où navigue le Saaremaa. Des vents de 35 à 60 km/h pourraient souffler pendant la journée.

Une traversée dans de telles conditions est inconfortable pour les passagers, soutient le porte-parole de la Société des traversiers du Québec, Alexandre Lavoie.

Les traversées ont d'abord été annulées pour la journée. La STQ a ensuite annoncé que le service devait reprendre à 14 h puisque les vents devaient diminuer. Toutefois, les conditions maritimes se sont empirées contrairement aux prévisions, annonce la STQ. L'équipage du Saaremaa a donc, à nouveau, décidé de rester à quai pour toute la journée.

Sans pouvoir confirmer que le F.-A.-Gauthier aurait pu traverser malgré les mauvaises conditions de navigation, le porte-parole de la Société des traversiers du Québec, Alexandre Lavoie, affirme qu’une traversée à son bord aurait été moins mouvementée.

C’est difficile à dire dans les circonstances, mais probablement que le F.-A.Gauthier aurait pu traverser dans ces conditions-là, dit-il. C’est un navire qui a un plus gros gabarit donc moins sujet à la houle.

Alexandre Lavoie ajoute que le l’équipage du Saaremaa préfère attendre de mieux connaître le navire avant de prendre la mer lorsque de forts vents soufflent sur le Saint-Laurent.

Le Saaremaa c’est un navire qu’on exploite depuis une semaine, l’équipage n’a pas voulu prendre de chances dans ces conditions-là, qu’on n’avait jamais affronté jusqu’à présent.

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec

 La Société des traversiers indique que les dépôts sur réservations seront remboursés.

Côte-Nord

Transports